Rouen [Vu sur le web] Quelle serait la portée de la bombe d'Hiroshima en Normandie ?

Hiroshima et Nagasaki, c'était il y a 70 ans. Un historien a crée une carte interactive pour saisir l'impact de ces événements. Quelles seraient leurs conséquences en Normandie ?

Mise à jour : 11/08/2015 à 17:30 par Lou Benoist

L'impact qu'aurait eu « Little Boy », la bombe nucléaire lancée sur Hiroshima, à Rouen (Seine-Maritime) (Capture d'écran Nukemap)
La simulation de l'impact de « Little Boy » à Rouen (Seine-Maritime), la bombe nucléaire lancée sur Hiroshima en 1945 (Capture d'écran Nukemap)

Les 6 et 9 août 1945, à l’approche de la fin de la Seconde Guerre mondiale, les forces de l’armée américaine bombardaient, à l’arme nucléaire, les villes d’Hiroshima et de Nagasaki, au Japon.
À l’occasion des commémorations, les Inrockuptibles présentent le travail d’Alex Wellerstein, historien et scientifique au Stevens Insitute of Technology, dans le New Jersey, qui a souhaité illustrer l’effet de la bombe d’Hiroshima en d’autres points du globe. Il a ainsi crée une carte interactive, Nukemap, permettant de rendre compte de l’ampleur tragique de ces bombardements, dans la ville de son choix.

À Caen, 27 780 morts estimés

La carte permet également de renseigner, précisément, les dégâts humains engendrés par l’arme choisie :

  • L’épicentre, représenté en jaune, présente le périmètre qui condamne l’ensemble des habitants
  • Dans un rayon cerclé de rouge, c’est le premier souffle de la bombe, « presque toutes les victimes meurent », rapporte les Inrocks
  • La zone verte représente la portée de la radiation, qui tue en quelques semaines entre 50 % et 90 % des personnes
  • La zone grise représente le second souffle, « mortel pour la majorité des victimes »
  • La zone orange, illustrant le périmètre où les radiations thermiques sont perçues, avec une brûlure au troisième degré.

Ainsi, à Caen (Calvados), 27 780 personnes seraient décédées selon les estimations du site après l’exposition de « Little Boy ». Plus de 43 000 seraient grièvement blessés. À Rouen, 33 000 décès sont estimés après la détonation, et environ 64 000 personnes grièvement blessées.

Sélectionner sa bombe

La carte interactive conçue par l’historien possède plusieurs options. Non seulement il est possible de connaître l’impact de la bombe « Little Boy » sur la ville de son choix, mais il est aussi possible de choisir son arme de destruction. Par exemple, sont proposés, les missiles soviétiques utilisés contre Cuba lors de la guerre froide, ou encore, la dernière arme testée en Corée du Nord.  Plus de 53 millions de « détonations », ont été simulées par les internautes depuis la mise en ligne de la carte, en 2012.

A Caen
La simulation de l'impact de « Little Boy » à Caen (Calvados), la bombe nucléaire lancée sur Hiroshima en 1945 (Capture d'écran Nukemap)
Evreux
La simulation de l'impact de « Little Boy » à Évreux (Eure), la bombe nucléaire lancée sur Hiroshima en 1945 (Capture d'écran Nukemap)

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.