Caen [Vos réactions] Les cigarettes électroniques, 95% moins toxiques que le tabac ?

Mercredi 19 août 2015, un organisme de santé publique anglais a livré les résultats d'une étude sur les cigarettes électroniques. Elles seraient 20 fois moins nocives que le tabac.

Mise à jour : 21/08/2015 à 16:41 par Mathieu Girard

Mercredi 19 août 2015, un organisme de santé publique anglais a livré les conclusions d'une étude sur les e-cigarettes : elles seraient 95% moins nocives que le tabac ! (Photo : Wikimedia Commons)
Mercredi 19 août 2015, un organisme de santé publique anglais a livré les conclusions d'une étude sur les e-cigarettes : elles seraient 95% moins nocives que le tabac ! (Photo : Wikimedia Commons)

Mercredi 19 août 2015, des chercheurs de Public Health England ont publié une étude qui affirme que les vapoteuses sont beaucoup moins nocives pour la santé que les cigarettes classiques.
Mieux, elles faciliteraient même l’arrêt du tabac, rapporte The Times. « C’est la première fois qu’un organisme de santé publique s’exprime en faveur de la cigarette électronique », précise le journal anglais. Une bonne nouvelle pour les vapoteurs de Normandie ? La rédaction attend vos réactions.

1.5 million de vapoteurs quotidiens, 2 500 boutiques spécialisées

Ces dernières années, la cigarette électronique est devenue la coqueluche des fumeurs repentis. Lors de leur arrivée en France, ces substituts de la cigarette – qui ne contiennent ni papier, ni tabac – ont fait fureur. On estime aujourd’hui que l’Hexagone compte 1,5 million de vapoteurs quotidiens et 3 millions d’occasionnels.
2 500 boutiques spécialisées ont ouvert leurs portes depuis 2011. En 2013, le chiffre d’affaires des e-cigarettiers atteignait 275 millions d’euros. L’an dernier, selon la Fédération des indépendants du secteur (Fivape), il culminait environ à 450 millions.

Des études contradictoires…

Depuis l’explosion de ce marché, de nombreuses études, plus ou moins sérieuses, ont été menées sur le sujet. Leurs conclusions s’avéraient parfois contradictoires. En janvier 2015, par exemple, les auteurs d’une enquête menée pour le compte du New England Journal of Medicine prétendaient que la cigarette électronique pourrait être « 5 à 15 fois plus cancérigène que le tabac » !
Ce rapport avait été vivement critiqué par le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme : « Ce n’est pas une étude scientifique, c’est une lettre torchon », avait-il confié sur le site du magazine Science et Avenir.

20 fois moins nocive que la vraie cigarette

Cette fois, le doute ne semble plus permis. Public Health England est un organisme de santé publique dont le sérieux n’est plus à démontrer. L’objectif de ses chercheurs étaient justement de défaire les mythes qui entourent la cigarette électronique, selon lesquels elle serait aussi nocive, voire plus, pour la santé que le tabac.
D’après leurs travaux, elle serait en réalité 20 fois moins toxique que la vraie cigarette. Ils vont même jusqu’à conseiller sa prescription aux fumeurs par les médecins généralistes. Malheureusement, aujourd’hui, cela leur est impossible, car aucune vapoteuse n’est reconnue comme médicament.
Bien que les chercheurs n’aient trouvé « aucune preuve » que les vapoteuses ouvrent la porte à la consommation de tabac traditionnel, l’Organisation mondiale de la santé continue à en réclamer une réglementation plus stricte. Des recommandations qui, pour l’instant, ont été suivies à la lettre par Marisol Touraine, notre ministre de la Santé …

  • Et vous qu’en pensez-vous ?

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.