Oissel Voitures et poubelles incendiées, près de Rouen. Ras-le-bol des habitants

Des habitants de Oissel, près de Rouen (Seine-Maritime), sont exaspérés des incendies de voitures et de poubelles en série, depuis plusieurs semaines. Ils lancent une pétition.

Mise à jour : 23/10/2015 à 10:17 par Isabelle Villy

Les habitants et les commerçants de Oissel dans l'agglomération de Rouen (Seine-Maritime), vont lancer une pétition pour exprimer leur ras-le-bol face à la recrudescene d'incendies de voitures (Photo d'archives envoyée par un lecteur)
Les habitants et les commerçants de Oissel dans l'agglomération de Rouen (Seine-Maritime), vont lancer une pétition pour exprimer leur ras-le-bol face à la recrudescene d'incendies de voitures (Photo d'archives envoyée par un lecteur)

Des voitures et des poubelles incendiées pendant la nuit : un phénomène qui se reproduirait régulièrement ces derniers mois à Oissel, dans l’agglomération de Rouen (Seine-Maritime). Un commerçant résume : « Cela dure depuis des semaines, au moins depuis le mois d’août et les habitants n’en peuvent plus », explique-t-il à Normandie-actu.

Une pétition

Nous avons contacté la mairie pour lui faire part de ce problème. Une pétition va prochainement circuler », annonce le commerçant.

Dans la nuit du samedi au dimanche 11 octobre 2015, une voiture avait pris feu et l’incendie s’était propagé à un distributeur de billets de la Société Générale, voisine. L’appareil avait été quasiment détruit. Selon la police, la possibilité d’une attaque de la banque semblait exclue. Les enquêteurs s’orientaient plutôt vers l’hypothèse d’un véhicule volé, puis incendié devant l’établissement bancaire. L’absence de plaques d’immatriculation n’avait pas permis, à ce moment là, de confirmer cette piste.

> Lire aussi : La voiture en flammes, près de Rouen, détruit un distributeur de billets

Des incendies en série

L’enquête se poursuit donc, d’autant que selon nos informations, cette même nuit du 11 octobre, toujours à Oissel, une autre voiture avait été retrouvée incendiée vers 6 heures du matin, quai de Rouen. Une autre encore avait été découverte, entièrement calcinée sur un terrain vague, proche de la place Francisco Ferrer, une heure plus tard…

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.