Le Havre [Vidéos] Affaire Zyed et Bouna. Rassemblement au Havre, Évreux se souvient encore des émeutes

Suite à la relaxe des deux policiers, dans l'affaire du décès de Zyed et Bouna, à Clichy-sous-Bois, un rassemblement a eu lieu devant le tribunal du Havre, lundi 18 mai 2015.

Mise à jour : 18/05/2015 à 20:06 par La Rédaction

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées, lundi 18 mai 2015, devant le tribunal du Havre. (Vidéo : Valentine Godquin)

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant le tribunal correctionnel du Havre (Seine-Maritime), boulevard de Strasbourg, lundi 18 mai 2015, dès 19h. Un rassemblement qui fait suite au jugement rendu en appel par le tribunal correctionnel de Rennes. Deux policiers étaient jugés, soupçonnés de mise en danger de la vie d’autrui, après le décès de deux adolescents, Zyed et Bouna, en 2005 à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Les deux fonctionnaires ont été relaxés.
Les deux adolescents, qui auraient tenté de fuir un contrôle de police, avaient escaladé le mur d’enceinte d’un transformateur électrique. Ils étaient décédés, électrocutés. Des faits qui remontent au 27 octobre 2005. La décision en appel du tribunal correctionnel de Rennes a entraîné le rassemblement de plusieurs centaines de personnes dans différentes villes de France.

Au Havre, une vingtaine de manifestants

Au Havre, un rassemblement était aussi organisé. L’appel avait été mis en ligne plusieurs jours avant le délibéré du tribunal correctionnel, et diffusé sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Facebook en hommage à Abdoulaye Camara, tué par la police au Havre, en décembre 2014.

> LIRE AUSSI : [Vidéo] Manifestation au Havre pour Abdoulaye, 30 ans, tué par la police

Images. Le rassemblement au Havre, lundi 18 mai 2015 :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Des émeutes à Évreux, dans l’Eure, en 2005

Après le décès de Zyed et Bouna, de violents affrontements avaient eu lieu, entre des adolescents des quartiers populaires de la région parisienne et des policiers. Des affrontements qui s’étaient étendus à Évreux (Eure), notamment. Dans le quartier de La Madeleine, un centre commercial comprenant notamment une pharmacie et un salon de coiffure, ainsi que plusieurs dizaines de voitures étaient partis en fumée au cours de ces émeutes, qui ont duré une vingtaine de jours.

Vidéo. Un centre commercial détruit durant les émeutes, à Évreux :

D’importants renforts policiers, et notamment des CRS, avaient été mobilisés. Quelques jours plus tard, l’état d’urgence était décrété. Et à Évreux, un couvre-feu avait été mis en place dans le quartier de La Madeleine, dès 22h.

Vidéo. Le couvre-feu instauré à Évreux :

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.