Bayeux Vidéo. Une députée de Normandie priée par un ministre de ne pas croire la presse

« Moi, ce qu'il y a dans les articles de presse, par principe, par essence, je ne le crois pas ». C’est la réponse d’un ministre à la question d’une députée de Normandie. Vidéo.

Mise à jour : 19/04/2015 à 14:21 par Briac Trébert

Les députés ont achevé, jeudi 16 avril 2015, l’examen du (controversé) projet de loi sur le renseignement, au terme de quatre jours de débats, parfois tendus. Parmi les nombreux griefs des opposants à la loi, la surveillance massive des métadonnées des internautes. Le texte, qui doit être voté par les députés, le 5 mai, suscite de nombreuses inquiétudes de la part d’associations et de politiques.
Mercredi 15 avril 2015, à l’occasion de discussions sur ce projet de loi, à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur, ancien député-maire PS de Cherbourg (Manche), Bernard Cazeneuve, a ainsi été interpellé par la députée apparentée écologiste (Nouvelle Donne) du Calvados, Isabelle Attard, qui citait un article de l’Obs/Rue89. Une journaliste avait demandé à des spécialistes en informatique s’il était possible de concevoir un programme répondant aux attentes du gouvernement en matière de renseignement. Résultat ? « Techniquement, c’est très foireux », résumait l’auteur de l’article.
La réponse de Bernard Cazeneuve ?

Moi, à l’école, on m’a appris à ne pas croire ce qu’il y a dans les journaux, ni dans les livres, et d’essayer de considérer que l’exercice de l’esprit critique et de la libre conscience est beaucoup plus puissant que de gober béatement et benoîtement ce qu’il y a dans les articles de presse. Moi, ce qu’il y a dans les articles de presse, par principe, je ne le crois pas. Parce que je suis un esprit libre et indépendant, et que j’entends le demeurer. C’est peut-être dans “L’Observateur”, c’est peut-être dans “Le petit Bessin illustré” (*), mais moi, je n’y crois pas, par nature et par essence.» Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, mercredi 15 avril 2015, à l’Assemblée nationale.

> LIRE AUSSI : Bernard Cazeneuve répond et s’explique (sur Rue89)

Une phrase tout de même lourde de sens dans le contexte de l’après-Charlie. Et une phrase qui n’apparaîtra curieusement pas dans la retranscription mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, relèvera Rue89, justement…

* Bernard Cazeneuve pensait peut-être au bi-hebdomadaire La Renaissance-Le Bessin, dont la rédaction est à Bayeux (Calvados). Le premier journal de la France libérée, fondé par des résistants.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.