Rouen [Vidéo] Une application, à Rouen, pour booster le commerce local

Samedi 12 septembre 2015, à l'occasion de la braderie des commerçants, à Rouen (Seine-Maritime), une nouvelle application mobile sera lancée : Spont. Explications.

Mise à jour : 11/09/2015 à 08:57 par Fabien Massin

L'application Spont diffusera des offres promotionnelles flash, géolocalisées, pour dynamiser le commerce de centre-ville, à Rouen. (photo Catherine Dente)
L'application Spont diffusera des offres promotionnelles flash, géolocalisées, pour dynamiser le commerce de centre-ville, à Rouen. (photo Catherine Dente)

Face aux nouvelles habitudes de consommation et la généralisation du e-commerce, le commerce de centre-ville n’a pas dit son dernier mot. Samedi 12 septembre 2015, à l’occasion de la braderie d’automne, à Rouen (Seine-Maritime), deux Rouennais lancent une application mobile, Spont – pour spontané -, dont l’ambition est de booster le commerce local. Son principe : la diffusion en temps réel d’offres promotionnelles, géolocalisées. Les commerçants peuvent poster leurs « offres flash » directement sur l’application. Les clients, eux, détectent les offres en cours, dans un rayon de cinq kilomètres. Pour le commerçant comme le consommateur, le service est gratuit. « Spont est un activateur spontané de trafic, un véritable guide numérique et révolutionnaire d’achat en ville », soulignent les concepteurs du projet, sur le site de présentation de l’application (téléchargeable sur les stores Apple et Androïd).

> Lire aussi : Deux jours de braderie, à Rouen, le programme, les bons plans

Les centres-villes à l’ère de l’e-commerce

Les changements d’habitudes des consommations, Bakary Kamara connait bien. Pendant huit ans, il a tenu la boutique de sport K2foot, rue aux Juifs, à Rouen. Son collègue, dans le projet Spont, Roland Malbec, est quant à lui responsable de l’enseigne sportive Le Five, au Petit-Quevilly, près de Rouen.

Ces dernières années, on a effectivement vu les habitudes des consommateurs changer fortement. À l’ère de l’e-commerce, j’avais un peu l’impression de voir ma boutique se transformer en vaste showroom, en cabine d’essayage dans laquelle les gens viennent, mais achètent ensuite, sur internet.

Utiliser les codes du web

Même s’il a depuis opéré un changement d’orientation professionnelle, l’idée d’agir en faveur du commerce local demeure. Et pour contribuer à la dynamisation du commerce de centre-ville, le duo décide de surfer sur les nouvelles habitudes des consommateurs, en utilisant justement les codes du web.

La vidéo de présentation de l’application :

Nous avons voulu nous inspirer de ce qui fait la force d’un site comme Le Boin Coin, explique Bakary. Le fonctionnement de l’application est simple. Le commerçant prend en photo son produit ou sa devanture, dans le cas d’un service, renseigne le prix, apporte quelques précisions. Il crée ainsi facilement son offre flash éphémère, qui est immédiatement diffusée. Cela marche pour tous les types de commerces. De leur côté, les clients, lorsqu’ils ouvrent l’application, voient apparaître toutes les offres en cours, géolocalisées grâce au GPS intégré, dans un rayon de cinq kilomètres. Les offres ne peuvent être valables que 24h maximum. L’idée est de générer du trafic instantanément.

Lancement un jour de braderie

Pour le commerçant comme le client potentiel, le service est gratuit.

Pour l’instant il s’agit d’un investissement de notre part. Nous allons voir ensuite comment les choses évoluent, suivre combien de personnes s’approprient ce service. Si le nombre d’utilisateurs croît suffisamment, le service s’étendra à d’autres villes. Selon l’importance du trafic, nous pourrons financer le projet avec des annonceurs. L’application pourra également proposer plusieurs niveaux de services, avec des options payantes, ou une version 2, comme e Bon Coin.

La date de lancement, bien sûr, en pleine braderie d’automne – organisée par l’association Vitrines de Rouen -, ne doit rien au hasard. Bakary Kamara et Roland Malbec seront d’ailleurs en ville, samedi, pour suivre le lancement de leur application. C’est le moment idéal pour lancer Spont. « Nous irons à la rencontre des gens, et peut-être que nous tiendrons un stand sur la place de la Cathédrale ».

 

Fabien Massin
Journaliste à Normandie-actu - Twitter
Localité(s) :
Rouen, 76

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.