Le Havre [Vidéo] Manifestation des agriculteurs. Au Havre, du fumier et des poulets

Le mouvement de colère des agriculteurs continue en Normandie, mercredi 22 juillet 2015. Ils se sont rendus devant la mairie du Havre, pour y déverser les raisons de leur colère.

Mise à jour : 22/07/2015 à 14:31 par Valentine Godquin

Des pneus, du fumier et des produits frais provenant de pays étrangers ont été déversés devant la mairie du Havre.
Des pneus, du fumier et des produits frais provenant de pays étrangers ont été déversés devant la mairie du Havre.

Peu avant 12h, la ville du Havre a, elle aussi, reçu la visite des agriculteurs en colère, mobilisés en Normandie depuis lundi 20 juillet 2015. Outre des opérations de blocage sur les principaux axes routiers de la région et dans les grandes villes, des déversements de fumier et de produits frais d’origine étrangère se sont enchainés ces derniers jours.

Du poulet provenant du Brésil

Des pneus, du fumier et des produits frais provenant de pays étrangers ont été déversés devant la mairie du Havre.
Des pneus, du fumier et des produits frais provenant de pays étrangers ont été déversés devant la mairie du Havre.

Une dizaine de tracteurs se sont alignés le long de la place de l’Hôtel de Ville du Havre (Seine-Maritime), vers 11h40 mercredi 22 juillet 2015, face à la rue de Paris. Alors que Le Havre n’avait pas encore été touchée directement par le mouvement de colère des agriculteurs, depuis le début de semaine, les passants ont assisté, médusés, au déversement de pneus et de fumier en amont de la place de l’Hôtel de Ville.
À ces éléments se sont ajoutés une vingtaine de cartons de produits frais, principalement des filets de poulet cuisinés, et provenant… du Brésil ! Les sacs éventrés de ce produit ont été déversés à proximité du fumier, les cartons laissés en évidence pour justifier cet élan de colère. Ces produits font certainement partie des marchandises saisies lors des contrôles effectués, depuis mardi 21 juillet 2015, chez les différents grossistes du département.
Les agents de la Ville procédaient, à midi, à l’évacuation de ces dépôts. Ils ont eu fort à faire également aux abords de la sous-préfecture du Havre, où du fumier a également été déversé, ainsi que des marchandises, tandis que des tracteurs étaient stationnés sur les voies du tram, empêchant sa circulation.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.