Rouen Vélos sur les voies de bus, à Rouen : les Verts dénoncent un climat « anti-cyclistes »

Dans la difficile cohabitation entre les bus et les cyclistes, à Rouen (Seine-Maritime), les élus Verts apportent leur point de vue, et défendent la place du vélo en ville.

Mise à jour : 15/05/2015 à 18:55 par Fabien Massin

Dans le conflit qui oppose les bus aux vélos, les élus Verts rouennais apportent leur point de vue. Pour eux, le vélo n'est pas le problème, mais au contraire, la solution. (photo d'illustration Frédéric Bisson)
Dans le conflit qui oppose les bus aux vélos, les élus Verts de Rouen (Seine-Maritime) apportent leur point de vue. Pour eux, le vélo n'est pas le problème, mais au contraire, la solution. (Photo d'illustration Flickr/cc/Frédéric Bisson)

La difficile cohabitation entre les bus et les vélos, en centre-ville de Rouen (Seine-Maritime), continue d’agiter la sphère publique. Après le point de vue des cyclistes, par la voie de l’association Sabine (Société amicale pour la bicyclette en Normandie), les élus Verts (groupe Décidons Rouen citoyenne et écolo) se joignent au débat, vendredi 15 mai 2015. Pour rappel, jeudi 23 avril 2015, le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des condition de travail) de la TCAR (transports en commun de l’agglomération de Rouen) avait émis un « avis de danger grave et imminent », pointant du doigt le nombre trop élevé de vélos qui empruntent les voies de bus réservées aux TEOR (transports est-ouest rouennais).

Un climat « anti-cyclistes »

Pour les élus Verts, « le vélo n’est pas le problème, mais l’une des solutions ! ».

Nous dénonçons les multiples prises de position anti-cyclistes qui se sont exprimées ces derniers jours, alors qu’il s’agit de réunir les conditions pour développer les déplacements doux, sécurisés, afin de lutter contre la pollution atmosphérique qui met en danger la santé des Rouennais. (…) Le vélo n’est en aucun cas un problème, bien au contraire, c’est une solution en terme de santé publique. »

« TEOR : un chantier pas finalisé »

Au-delà de ces positions de principe, les élus Verts établissent un constat. Selon eux, les frictions entre vélos et bus ne doivent rien au hasard, mais sont le fait d’aménagements urbains insuffisants.

Cette situation de conflit est la conséquence directe de l’absence de pistes cyclables sur l’axe Giraud/Leclerc/Saint-Marc. (…) Nous dénonçons cette situation depuis la mise en place des voies TEOR : ce chantier n’est pas finalisé et il est urgent de réaliser ces pistes cyclables en centre-ville, qui ne seront jamais remplacées par les pistes cyclables installées ces derniers mois sur les quais rive droite ».

Des pistes cyclables, vite !

En conséquence, les Verts s’associent pleinement aux recommandations exprimées par l’association Sabine. À savoir : « suspendre l’opération de verbalisation, prolonger la sensibilisation et la prévention, et matérialiser rapidement des pistes cyclables en centre-ville, notamment sur cet axe Giraud/Leclerc/Saint-Marc. »

Fabien Massin
Journaliste à Normandie-actu - Twitter
Localité(s) :
Rouen, 76

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.