Oissel Une pétition exige la réouverture d'un commissariat, près de Rouen

Le maire de Oissel (Seine-Maritime) a lancé une pétition adressée au ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, pour demander la réouverture du poste de police. Explications.

Mise à jour : 12/01/2016 à 09:27 par La Rédaction

Le maire de Oissel (Seine-Maritime) a lancé une pétition pour demander la réouverture du poste de police dans sa commune (Photo d'illustration)
Le maire de Oissel, près de Rouen (Seine-Maritime) a lancé une pétition pour demander la réouverture du poste de police dans sa commune. (Photo d'illustration)

Le maire de Oissel, commune de plus de 11 000 habitants, près de Rouen (Seine-Maritime), ne décolère pas depuis la fermeture au public du poste de police. Une situation qu’il juge « inacceptable et incompréhensible ». Il a lancé une pétition à l’attention du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Plus de 4 000 personnes l’avaient signée mardi 12 janvier 2016.
La pétition, ici > Le maintien du poste et des effectifs de police

Des actes de violences urbaines qui perdurent…

Suite à des actes de violences urbaines qui perdurent, comme notamment de nombreux véhicules incendiés, le sentiment d’insécurité est grandissant et nécessite la présence d’un service de sécurité dans notre commune », argumente le maire PCF Stéphane Barré, qui estime que la fermeture du poste de police est « en opposition avec les déclarations faites par le gouvernement et notamment lors des événements graves qui ont amené à élever le plan Vigipirate au plus haut niveau de sécurité ».

> Lire aussi : [Image] Encore trois voitures brûlées à Oissel, près de Rouen
> Lire également : Voitures et poubelles incendiées. Ras-le-bol des habitants

Autant de raisons pour lesquelles l’élu et son conseil municipal demandent une réouverture du lieu et une présence de policiers pour « accomplir des missions de proximité, des patrouilles », et également pour enregistrer des plaintes ou répondre à toute demande de renseignement.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.