Vernon [Nouveau] Testée dans l'Eure, une application pour créer du lien entre élus et habitants

À partir d'octobre 2015, Vernon (Eure), sera la première ville de France à se doter d'une application mobile, "Fluicity", permettant de communiquer directement avec les élus.

Mise à jour : 25/08/2015 à 12:01 par Lou Benoist

(Capture d'écran, vidéo de présentation de l'application Fluicity)
L'application sera lancée pour la première fois, à Vernon, dans l'Eure, en octobre 2015 (Capture d'écran, vidéo de présentation de l'application Fluicity)

L’application mobile Fluicity a déjà fait (beaucoup) parler d’elle dans le monde du numérique. Son principe ? Permettre de « recréer du lien entre les citoyens et les élus grâce aux technologies de l’information et à l’analyse de données ». Après avoir été nominée au MIT Innovation Awards puis à LEchappée Volée, Fluicity sera testée, pour la première fois en France, dans la ville de Vernon, dans l’Eure !

« Redonner du goût à l’engagement citoyen »

Nous fournissons des outils numériques à destination des organismes publics, principalement les collectivités locales : mairies, communautés de communes, départements »,  vante l’application.

« Recréer du lien démocratique ». C’est l’un des principes phares de cette nouvelle application créée en juillet 2014 par Julie de Pimodan, âgée d’une trentaine d’années  : « Il faut se poser la question du pourquoi. Le regain de démocratie que l’on a pu voir après les événements de Charlie Hebdo n’ont été qu’un momentum que l’on aimerait préserver dans le temps », explique la fondatrice à We Demain.
Avec pour autre principe « la simplicité d’utilisation », l’application permet de fournir aux collectivités « des données tangibles et actionnables concernant leurs administrés », et « d’instaurer un climat propice à la communication ». L’applicatio permettrait également aux élus de réaliser des économies, « en fournissant des consultations incluses et le tri dans les informations remontées » :

Un exemple : la mairie de “Marne-la-Data” souhaite changer les horaires d’ouverture de la piscine municipale afin de dégager du budget. Elle envoie une consultation ciblée aux utilisateurs de la piscine. Ceux-ci renseignent les horaires qui les arrangent et où ils aimeraient voir le budget restant affecté. La mairie s’inspire des données collectées et des retours des citoyens. Nous produisons ensuite une infographie qui servira à démontrer les retombées du projet »

La présentation de l’application Fluicity, en vidéo :

Pourquoi Vernon ?

Si la start-up est basée à Paris, l’application sera lancée en premier à Vernon (Eure), commune de moins de 25 000 habitants, « commune plutôt jeune ». Le maire de la Ville, Sébastien Lecornu, espère, grâce à « ce nouvel outil de proximité », prendre en compte le plus d’avis possible de la part des citoyens, des associations, mais aussi des commerçants. « Rien que sur une ville de 25 000 habitants, certains restent de côté », a-t-il expliqué sur  TF1. Et d’autres villes pourraient bien se lancer. Sur le site de Fluicity, la « phase de test pour les villes de plus de 20 000 habitants est ouverte ». Il est possible de faire sa demande, directement en ligne.
La fondatrice de Fluicity,  ancienne journaliste baroudeuse, mais aussi salariée chez Google, explique son envie de développer son projet en France : « Fluicity est la bonne synthèse entre ce que j’ai appris chez Google et mon côté idéaliste, que j’avais en tant que journaliste. (…) J’ai découvert que les acteurs du numérique en France reprenaient leur rôle d’incubateurs, d’accélérateurs avec des acteurs comme Bpifrance qui se bougent pour donner des subventions aux start-up », explique-t-elle sur le site du gouvernement.

Le reportage de TF1, sur Fluicity

 

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.