Démouville Un an après. Les « Jeannette » de Normandie ont le sourire et des madeleines, et sont à l'Assemblée nationale

Mardi 16 février 2016, les 18 salariés de la biscuiterie Jeannette, implantée à Démouville, près de Caen (Calvados), étaient invités à l'Assemblée nationale, à Paris.

Mise à jour : 16/02/2016 à 17:46 par La Rédaction

Les salariés de Jeannette devant l'Assemblée nationale à Paris, avec la députée du Calvados Laurence Dumont, mardi 16 février 2016 (DR)
Les salariés de Jeannette devant l'Assemblée nationale, à Paris, avec la députée PS du Calvados, Laurence Dumont, mardi 16 février 2016 (DR)

Mardi 16 février 2016. Un an, jour pour jour, que la biscuiterie Jeannette, située à Démouville, près de Caen (Cavados), a relancé sa marque, « Jeannette 1850 ». Une date anniversaire fêtée par la député PS du Calvados, Laurence Dumont. Pour « marquer le coup », elle a invité les 18 salariés de la nouvelle entreprise à l’Assemblée nationale, à Paris. Une visite « symbolique » au regard des actions qui ont été menées pour sauver l’entreprise, pendant près d’un an. Cette dernière avait déposé le bilan, fin 2013.

> Lire aussi : En Normandie, les madeleines Jeannette ont la forme, mais marchent toujours sur des œufs

En octobre 2015, ils avaient été nombreux à franchir la porte de la toute nouvelle boutique de la biscuiterie Jeannette. Lors de la liquidation judiciaire de l’entreprise, en décembre 2013, la vie de la société avait été suspendue. Et environ 40 salariés licenciés. Finalement, Georges Viana, un ancien cadre de Suez, était parvenu à récolter les fonds, et avait signé, en avril 2015, un bail pour de nouveaux locaux. Le repreneur avait pour objectif de lancer une nouvelle production des fameuses madeleines traditionnelles. Depuis, la société a fait peau neuve, et le personnel a le sourire.  
> Lire aussi : La boutique des Jeannette, près de Caen, un carton ! Success-story en vidéo

Nos madeleines sont arrivées à l’Assemblée Nationale

Posté par Biscuiterie Jeannette sur mardi 16 février 2016

« Cette marque aurait aujourd’hui disparu »

Le 16 févier 2015 était créée la marque « Jeannette 1850 » après une longue lutte sociale menée pendant 345 jours par les salarié(es). Sans l’occupation de leurs locaux nuit et jour, sans la mobilisation syndicale, sans le soutien d’élus et sans la persévérance d’un chef d’entreprise, Georges Viana, qui croyait dans la reprise de cette activité, cette marque aurait aujourd’hui disparu et avec elle ses emplois », souligne la députée PS, Laurence Dumont

Une visite à l’Assemblée nationale qui permet aussi de mettre en lumière le combat durement mené par les salariés. Le 29 octobre 2014, le coup de massue était tombé sur la tête des 84 salariés de l’entreprise, qui existait depuis 35 ans. Après avoir appris la décision, sèchement, par le tribunal de Caen, qu’ils perdaient leur emploi, ils se déplaceront à la mairie de Caen, puis à la préfecture, pour que l’aide sociale se déclenche le plus rapidement possible. Ils se sont alors relayés, pendant près d’un an, maintenant les locaux occupés, afin d’obtenir leurs droits et ne pas laisser l’entreprise à l’abandon.

> Pour en savoir plus sur le combat de l’entreprise Jeannette : Jeannette et Lainé. Près de Caen, ces salariés qui occupent les locaux de leur entreprise

> Lire aussi : [Vos réactions] Biscuiterie Jeannette, à Caen. L’émouvant reportage, sur France 2

Vidéo. Le combat des salariés Jeannette, réalisé par France 2 :

La biscuiterie était également à l’honneur du journal de 20h, lundi 15 février 2016.

Vidéo. Le reportage de TF1. 

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.