Montivilliers Travail « au noir » dans un garage près du Havre ? Le gérant en garde à vue

Lundi 1er juin 2015, une vingtaine de policiers ont contrôlé un garage de Montivillers, près du Havre. Son gérant, et ses sept employés, sont soupçonnés de travailler illégalement.

Mise à jour : 04/06/2015 à 15:11 par Lou Benoist

Lundi 1er juin 2015, 10h, dans un garage de Montivilliers, près du Havre (Seine-Maritime), une vingtaine de policiers investissent les lieux dans le cadre d’une opération menée par le Comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF) de Seine-Maritime. Le gérant du commerce, âgé de 40 ans, nigérian, sera placé en garde à vue pour infraction à la législation du travail, avec soupçon d’emploi de sept étrangers en situation irrégulière.

Sept employés en situation irrégulière ?

Lors de cette opération d’intervention – effectuée avec la Police aux frontières (PAF), la Brigade de contrôle et de recherche (BCR) du Havre, et un agent de l’URSSAF – sept personnes, soupçonnées de travailler illégalement, ont été contrôlées. 19 véhicules ont également été passés au crible pour vérifier leur provenance. Plusieurs documents administratifs ont aussi été saisis. Les services des impôts, ainsi que l’URSSAF, sont désormais en charge de l’enquête. Ils décideront, ou non, d’effectuer un redressement, suite à l’étude des opérations financières de l’entreprise.

Dix millions d’euros de fraudes sociales en Seine-Maritime

En 2010, ce sont 75,5 millions d’euros de fraudes sociales, liées au travail dissimulé, qui ont été détectées en France. Le bilan des fraudes sociales détectées dans le département de la Seine-Maritime ? Près de 12 millions d’euros sur l’année 2014.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.