Le Havre [Tourisme] Musées, croisières... Le Havre vise une année record, en 2016

Le Havre et son agglomération dressent le bilan touristique de l'année 2015. Si les chiffres sont en baisse, les perspectives pour 2016 promettent des records.

Mise à jour : 19/11/2015 à 08:07 par Valentine Godquin

Pour booster le tourisme, la ville du Havre veut miser sur des expositions de prestige, au Muma.
Pour booster le tourisme, la Ville du Havre veut miser sur des expositions de prestige, au MuMa.

Tour de France, Transat Jacques-Vabre, exposition consacrée à l’artiste Lyonel Feininger au MuMa… L’année 2015 au Havre (Seine-Maritime) a été marquée par divers événements touristiques et culturels faisant venir des visiteurs de la région, et au-delà. Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Communauté d’agglomération du Havre (CODAH) dresse le bilan de cette année touristique. Les projections pour 2016 promettent au Havre des moments exceptionnels en terme de fréquentation touristique, avec quelques records en ligne de mire.

Baisse au MuMa, les musées historiques au top

Après  «l’exposition-locomotive », Nicolas de Staël, en 2014, qui avait permis au MuMa d’exploser ses chiffres de fréquentation avec 140 000 visiteurs, l’exposition consacrée à l’artiste Lyonel Feininger a enregistré une fréquentation plus modeste, avec un total de 65 000 visiteurs, enregistrés au 8 novembre 2015, soit – 46%. « Cette différence fait réfléchir sur les grandes expositions que nous pouvons proposer au MuMa, et leurs retombées économiques pour les hôtels et restaurants », constate Jean-Baptiste Gastinne.

Notre objectif est de se donner les moyens de proposer de très belles expositions à l’avenir. À court terme, pour 2016, il y aura le festival Normandie impressionniste avec une exposition consacrée à Eugène Boudin. Pour les 500 ans du Havre, nous prévoyons une exposition de prestige en 2017. Il faudra ensuite faire pareil, au-delà de 2017.

Parmi les bonnes surprises de l’année, les Musées historiques du Havre (Maison de l’Armateur, hôtel Dubocage de Bléville, abbaye de Graville) affichent une augmentation de fréquentation (+ 7,5 %) avec plus de 34 000 visites enregistrées début novembre 2015. Des chiffres boostés notamment par l’exposition Café, coton, chocolat, 300 ans de négoce. « Ces musées ont tiré leur épingle du jeu, sachant que deux d’entre eux ont une jauge limitée, en nombre de visiteurs, pour une bonne circulation. »
Parmi les autres chiffres positifs de 2015, l’abbaye de Montivilliers a passé le cap des 10 000 visiteurs avec une augmentation de 14 %. Enfin, une nouvelle offre touristique, lancée par des Havrais, permet de découvrir autrement la ville aux côtés de greeters, des ambassadeurs de leur ville qui proposent des visites gratuites.

Cette initiative de personnes voulant faire découvrir leur ville tend à se développer. Nous sommes la première ville de Normandie à avoir proposé cette formule, et nous postulons pour accueillir, en 2017, la rencontre nationale des greeters de la France entière.

Le tourisme et la mer

L'AIDAprima devrait accoster chaque mardi, au Havre, dès la mi-2016. (Photo : AIDA)
L'AIDAprima devrait accoster chaque mardi, au Havre, dès la mi-2016. (Photo : AIDA)

L’année 2015 a été marquée également par la reprise des navettes Le Havre-Trouville : des armateurs ont proposé des promenades en mer, entre les deux villes. Quatre navettes avaient été programmées en juillet et août 2015 : deux ont été annulées, en raison de conditions climatiques défavorables.

L’expérience est plutôt concluante, malgré tout, et les armateurs sont décidés à reconduire l’opération en 2016, en élargissant l’offre, de Pâques jusqu’à septembre 2016. Cela pourrait conduire à proposer aux touristes 10 à 12 navettes dans cette période.

Côté croisières, il y aura eu moins d’escales de paquebots au port du Havre, avec 95 escales pour 224 000 passagers, contre 119 escales et 256 000 passagers en 2014. Une baisse qui avait déjà été envisagée par la Ville, et qui se justifie notamment par « le retard de livraison de l’AIDAprima qui devait faire une escale par semaine au Havre dès cette année, mais qui n’arrivera que l’année prochaine. À la mi-2016, le bateau accostera tous les mardis, dans le port du Havre. » Le tourisme en bateau passe aussi par le transport fluvial, avec une trentaine d’escales enregistrées en 2015, et 22 autres déjà enregistrées pour 2016.

Une nouvelle enquête sera réalisée en 2016 sur les retombées économiques des croisières sur la vie économique havraise. La dernière, en 2013, évaluait que 93 euros étaient dépensés par croisiériste sur le territoire, lors des escales. L’année prochaine, 125 escales seront programmées, pour 280 000 passagers. Ce qui permettrait de dépasser notre record de 2014, avec 256 000 passagers enregistrés.

De nouvelles pistes pour développer le tourisme

Outre l’augmentation du nombre d’escales en 2016, et la troisième édition du festival régional Normandie impressionniste, Le Havre entend développer son offre touristique, en se tournant vers le tourisme d’affaires. En novembre 2016 devrait ouvrir le nouveau Centre des congrès, aux Docks café.

> Lire aussi : [Images] Centre des congrès, au Havre. Atout touristique, pour 35 millions d’euros

Afin d’attirer les entreprises, un Business club a été créé début 2015, « pour réunir les activités économiques intéressées par le tourisme de congrès et d’affaires ». Pour séduire des visiteurs au-delà des frontières de Normandie, Le Havre pourra compter également sur la sortie de deux nouveaux ouvrages touristiques, qui pourraient susciter l’envie de découvrir la Cité océane.

Nous avons signé un contrat avec les éditions Hachette pour la sortie, fin 2016, d’un Guide du routard – Le Havre 2017, ainsi qu’une réédition actualisée du guide Un Grand Week-end au Havre, pour le début de l’année 2017.

Alors que l’offre hôtelière est en plein essor, avec l’implantation de nouveaux hôtels dans différents points de la ville, les acteurs de la vie touristique et économique de la Cité océane peuvent parier sur une nouvelle poussée touristique dans l’agglomération, et l’espoir de voir des chiffres de fréquentation exploser !

> Lire aussi : Au Havre, trois nouveaux hôtels pour l’arrivée du centre des congrès

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.