Hérouville-Saint-Clair Théâtre. Les temps forts de la saison de la Comédie de Caen

La Comédie de Caen (Calvados) lance sa saison en octobre 2015. Le directeur, Marcial Di Fonzo Bo, a sélectionné pour vous quelques temps forts dans une programmation très riche.

Mise à jour : 28/09/2015 à 15:16 par Mathieu Girard

La pièce Démons sera l'incontestable événement de la rentrée de la Comédie de Caen. A découvrir du 20 au 22 octobre 2015, au Théâtre d'Hérouville (Calvados). (Photo : Tristan Jeanne-Valès)
La pièce Démons sera l'incontestable événement de la rentrée de la Comédie de Caen. À découvrir du 20 au 22 octobre 2015, au Théâtre d'Hérouville (Calvados). (Photo : Tristan Jeanne-Valès)

Mercredi 7 octobre 2015, la Comédie de Caen (Calvados) se lance dans une nouvelle aventure, avec une équipe créative entièrement renouvelée et bourrée de talents. La programmation fait la part belle aux comédiens de renom, aux grands classiques du théâtre, mais aussi à la création contemporaine.
Voici les temps forts de cette saison sélectionnés par Marcial Di Fonzo Bo, le nouveau directeur du Centre Dramatique National de Basse-Normandie.

En octobre, ce ne sera que du bonheur !

Pour lancer son année, la Comédie de Caen a décidé de s’appuyer, non pas sur un, mais sur trois spectacles.

On souhaitait que l’ouverture de saison soit un événement et elle s’articule autour trois propositions qui ont en commun la question du bonheur, explique Marcial Di Fonzo Bo.

Premier rendez-vous, du 7 au 9 octobre 2015 : Dans la République du bonheur. « Une pièce avec beaucoup d’humour et des musiciens en live. C’est un spectacle très joyeux, mais qui s’interroge de manière forte sur la question du bonheur aujourd’hui. »

La bande-annonce de Dans la République du bonheur :

Place ensuite à Coûte que Coûte, les 13 et 14 octobre 2015, une création de Brigitte Seth et Roser Montllo Guberna « qui s’interroge sur le prix du bonheur : qu’est-on prêt à donner pour être heureux ? »
Enfin, le 14 octobre 2015, Pierre Maillet présentera le Portrait Foucault qui revient sur la rencontre entre le grand philosophe, Michel Foucault, et le Granvillais, Thierry Voeltzel, « qu’il avait pris en stop, ici, à Caen. Là, il s’agit plus de savoir où nous en étions avec cette question du bonheur il y a 20 ans. »

Démons

L’événement théâtral de la rentrée culturelle caennaise. Démons est une pièce de Lars Norén, mise en scène par Marcial Di Fonzo Bo, avec un casting de rêve : Marina Foïs, Romain Duris, Anaïs Demoustier et Gaspard Ulliel !

> Lire aussi : Romain Duris, Marina Foïs, Anaïs Demoustier… Pluie de stars sur la Comédie de Caen.

Depuis la rentrée, elle fait un triomphe au Théâtre du Rond-Point, à Paris (Île-de-France). « Le spectacle connaît un grand succès public, confirme le metteur en scène. Plus de 20 000 billets ont été vendus en une semaine. C’est l’un des événements de la rentrée théâtrale parisienne. »
• C’est quand ? Du 20 au 22 octobre 2015, à 20h.

La journée d’une rêveuse

Rendez-vous en décembre, au Théâtre des Cordes, à Caen, pour découvrir cette pièce de Pierre Maillet tirée du texte de Copi.

Vous pourrez y admirer Marilù Marini, une immense actrice argentine, qui était de la génération de l’auteur, et qui a marqué l’histoire du théâtre avec la création de La femme assise.

• C’est quand ? Du 1er au 4 décembre 2015, à 20h.

Lucrèce Borgia

Le grand retour de David Bobée à la Comédie de Caen ! « C’est un geste de fraternité très fort car je connais David depuis longtemps. Cette pièce est son dernier succès et a été beaucoup jouée en France et à l’étranger. Je suis ravi d’accueillir cette troupe d’acteurs et, évidemment, Béatrice Dalle dans le rôle-titre. »

La bande-annonce de Lucrèce Borgia :

L’ancienne compagne de Joey Starr incarne en effet à merveille Lucrèce Borgia, fille du pape Alexandre VI, femme de pouvoir criminelle et produit d’une époque en pleine déliquescence morale.
• C’est quand ? Les 2 et 3 mars 2016, à 20h.

Richard III

La suite, et la fin, de la pièce fleuve Henri VI, qui sera présentée au Théâtre de Caen en novembre. « C’est une des plus grandes œuvres de William Shakespeare dans laquelle l’intime et la politique se mêlent avec brio. On suit la quête de pouvoir de Richard, qui a une connivence incroyable avec le public. Il s’adresse directement aux spectateurs et leur fait voir les crimes les plus atroces. »

Un extrait de Richard III :

À noter que c’est le metteur en scène, le Normand Thomas Jolly, qui joue lui-même le rôle du souverain.
• C’est quand ? Les 24 et 25 mars 2016, à 20h.

Véra

Marcial Di Fonzo Bo retrouve pour la troisième fois Karin Viard, l’une des actrices préférées des Français.

Elle a une grande capacité de travail et fait toujours preuve de beaucoup d’intelligence dans ses choix. C’est une comédienne moderne et populaire, ce qui n’est pas donné à toutes. Elle est en prise avec le monde d’aujourd’hui. Elle a ce franc-parler et cette franchise. C’est une actrice « au présent ».

À la Comédie de Caen, vous pourrez la voir dans une adaptation d’un texte de Petr Zelenka, Véra. « C’était une évidence absolue, c’est un rôle sur mesure pour Karin. C’est une pièce drôle, politique et percutante. »
• C’est quand ? Du 25 au 29 avril 2016, à 20h.

Infos pratiques :
La Comédie de Caen, 1 square de Théâtre, à Hérouville Saint-Clair (Calvados). Tél : 02 31 46 27 29.
Tarifs : 5 à 25 euros

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.