Rouen The Voice. Qui est Lyn, la chanteuse de Rouen qui a séduit Florent Pagny et Garou

Lors des auditions de l'émission The Voice, samedi 30 janvier 2016, la chanteuse de Rouen, Lyn, a séduit Florent Pagny et Garou. Elle continue l'aventure avec Florent Pagny.

Mise à jour : 02/02/2016 à 18:10 par Thierry Chion

Lyn a séduit Florent Pagny et Garou lors des auditions à l'aveugle. (Photo Laurent Vu/Shine/TF1/Bureau233)
Lyn a séduit Florent Pagny et Garou lors des auditions à l'aveugle. (Photo Laurent Vu/Shine/TF1/Bureau233)

La chanteuse de Rouen (Seine-Maritime), Lyn, a franchi avec brio la première étape des sélections à l’aveugle de la saison 5 de l’émission The Voice, samedi 30 janvier 2016, sur TF1. Son interprétation de la chanson, FourFiveSeconds, a séduit Florent Pagny et Garou qui se sont retournés. Elle a choisi Florent Pagny comme coach pour la suite de l’émission. Notre interview.

Normandie-actu. Commençons par évoquer le Rouenais décédé fin 2015, Jean-Paul Goury, chef de chœur du Broadways Gospel Group au sein duquel vous avez chanté. Que vous a apporté cette expérience au sein de ce groupe ?
Lyn :
J’ai eu la chance de rencontrer Jean-Paul Goury. J’ai commencé à chanter tôt. Mes parents étaient fans de musique et avaient une grande culture musicale. À 13 ans, je suis entrée dans la troupe du Broadways Gospel Group jusqu’à l’âge de 26 ans. J’y ai appris énormément, j’ai pu faire beaucoup de choses, je suis même allée à l’école de jazz de Paris. Jean-Paul Goury m’a appris beaucoup l’écoute au départ, on a fait beaucoup de travail en studio. Il m’a aussi donné beaucoup de coups de pieds aux fesses car j’étais assez rebelle. Il avait beaucoup d’exigence envers lui-même et envers les autres. Il m’a appris à l’être avec moi-même. Pendant six années, nous avons accompagné Jeane Manson, à raison d’environ 150 dates par an. Nous nous sommes produits sur des scènes comme L‘Olympia, le Cirque d’hiver. Cela a été six années de partage, de bonheur, de magie.

La prestation de Lyn, sur TF 1, dans The Voice >

Écoutez Le Broadways Gospel Group :

En 2008, vous aviez tenté l’audition de la Nouvelle Star. Que vous a apporté cette expérience ?
Ce fut une belle aventure, une belle expérience. J’étais plus jeune, je me cherchais encore artistiquement. J’ai été conseillée par de bons professionnels, j’ai appris beaucoup. Il était encore trop tôt pour moi. J’ai mis du temps à postulé à The Voice. Je ne me sentais pas prête.

Justement, comment êtes vous arrivée aux sélections pour The Voice
Bruno Berberes me suivait depuis la Nouvelle Star. Il m’a demandé une vidéo. En juillet, j’étais au pré-casting et je me suis retrouvée aux auditions à l’aveugle.

« J’ai remercié Garou du regard »

Comment avez-vous réagi lorsque Florent Pagny et Garou se sont retournés sur votre prestation ?
On se retrouve derrière le rideau pendant cinq minutes pour se préparer, on pense le moins possible à ce qui va venir. Quand le rideau s’ouvre enfin, il y a quinze secondes de silence avant que la musique ne se lance. Une fois la musique partie, je ne pense qu’au chant. Je n’ai pas vraiment réalisé ce qui se passait lorsque Florent Pagny s’est retourné. Quand Garou l’a fait, je l’ai remercié du regard. Pendant l’audition, j’étais dans ma bulle, au-dessus de moi-même. Je ne remercierai jamais assez l’équipe et le musiciens de The Voice.

Pas facile de choisir entre Florent Pagny et Garou ?
À la base, je voulais Mika. Florent Pagny était parmi mes favoris. Lui et Garou, ce sont deux artistes que j’apprécie énormément. Mon personnage, mon univers, collent plus à Florent Pagny.

Prochaine étape pour LYn, les Battle. (D.R.)
Prochaine étape pour LYn, les Battle. (D.R.)

Comment s’est passé le choix de la chanson que vous avez interprétée pour cette audition à l’aveugle ?
On peut venir avec plusieurs titres et le choix se fait avec la production. Le titre retenu est celui qui nous met le plus en valeur et qui retranscrit le mieux notre univers. Cette chanson permet également de faire passer un message : la vie artistique est difficile à mener. Tu es critiquée dans ta façon de gérer ta vie. Je vis comme j’ai envie. Je respecte et je ne juge pas les autres, j’aimerais qu’on fasse la même chose.

Comment envisagez-vous les battles à venir ?
Très bien. Je travaille avec Florent et une coach, Angie. J’essaie de ne pas trop penser Battle, ou bataille. J’espère tout simplement que Florent Pagny me choisira.

Votre fille a dit : « J’adore l’entendre, c’est comme une petite chanson dans mon cœur »
Ce n’est pas parce que c’est ma fille, mais j’en suis très fière, de son état d’esprit, de son âme. Elle me soutient, de même que plusieurs autres personnes, comme Arnaud Ducret qui était également dans le Broadways Gospel Group, Jeane Manson, mon génial manager Benjamin Richard. Merci à tous les Normands qui me soutiennent. C’est grâce à eux qu’on peut vivre.

> La page Facebook de Lyn.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.