Tempête dans l'Ouest de la France. Rafales à 139 km/h en Normandie, peu de dégâts

Des vents ont été relevés à 139 km/h à Bernières-sur-Mer (Calvados) et à 124 km/h à Barfleur (Manche), dans la nuit du dimanche au lundi 8 février 2016. Le point en Normandie.

Mise à jour : 08/02/2016 à 10:25 par La Rédaction

Près du Havre (Seine-Maritime), le vent a atteint 137 km/h. (Photo © Valentine Godquin)
Près du Havre (Seine-Maritime), le vent a atteint 137 km/h. (Photo © Valentine Godquin)

Des vents à 139 km/h ont soufflé sur le Finistère et dans le Calvados, des premières vagues ont déferlé sur les côtes, lundi 8 février 2016, dans les seize départements placés en vigilance orange pour vents et vagues-submersion, causant pour l’instant peu de dégâts. « La grande houle nord-ouest a abordé comme attendu les côtes bretonnes et le golfe de Gascogne et les premières vagues ont déferlé sur les côtes de la Manche à la Loire-Atlantique, à la faveur de la marée haute », précise Météo France dans un communiqué.
Des vents à 139 km/h ont été enregistrés à Camaret, à 122 km/h à la pointe du Raz, 117 km/h à Ouessant, dans le Finistère. Des vents ont été relevés aussi à 139 km/h à Bernières-sur-Mer (Calvados) et à 124 km/h à Barfleur (Manche).
Lundi 8 février 2016, ces vents violents n’avaient causé que peu de dégâts dans le grand ouest. Ainsi en Bretagne l’impact reste « relativement limité » par rapport à d’autres tempêtes, selon ERDF qui ne dénombrait lundi vers 8h que 5 000 clients privés d’électricité, dont 1 500 dans le Finistère.

> Direct. Les images de la tempête en Normandie, sur Normandie-actu, ici

Arbres et poteaux téléphoniques ou électriques tombés

Dans ce même département les sapeurs-pompiers ont effectué quelque 60 interventions entre minuit et 8h, principalement pour des arbres et autre poteaux téléphoniques ou électriques tombés. La fin de l’évènement pour le vent est prévu lundi à 20h, pour vagues-submersion, l’événement sera probablement prolongé jusqu’à mardi 18h, en raison de la marée haute du soir, selon Météo France.
Le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, la Seine-Maritime, le Calvados, la Manche, les Côtes-d’Armor et le Finistère ont été placés dimanche en alerte orange pour vents et vagues-submersion. L’Ille-et-Vilaine, le Morbihan, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques ont été mis en alerte orange pour vagues-submersion.
Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve « appelle les habitants des littoraux Atlantique, de la Manche et de la Mer du Nord à la plus grande prudence ». « On attend des valeurs à l’intérieur des terres, sur les départements des côtes de la Manche, autour de 110 à 120 km/h, avec parfois ponctuellement sur le côtier jusqu’à 130 km/h, voire 140 km/h sur les caps », a rappelé Météo France dans son bulletin de six heures. Les vents forts « vont générer et entretenir de très fortes vagues sur la façade atlantique et sur l’ouest de la Manche. Ces vagues particulièrement puissantes vont s’amplifier progressivement lundi sur le littoral atlantique et de la Manche pour atteindre des hauteurs remarquables », auxquelles s’ajoute un risque de “surcote” (surélévation du niveau de la mer), en raison du coefficient de marées (90 lundi matin et 96 lundi soir). Cette conjonction de coefficients élevés et de fortes vagues « risque d’engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements concernés ».

Avec AFP

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.