Soliseine, la solidarité au Zénith de Rouen, le 29 septembre

Favoriser l’accès à la culture, faire de la prévention et de la promotion pour le sport, la santé, l’insertion, tout en offrant une journée de concerts, c'est Soliseine

Mise à jour : 26/09/2012 à 10:03 par Thierry Chion

 

Antoine Crevon et Florinda Detouteville.
Antoine Crevon et Florinda Detouteville.


 

Pas toujours facile de convaincre les institutions de se ranger aux côté d’un festival solidaire. «Au début, elles ont vu ça comme un festival de musique et nous considéraient comme des producteurs de spectacle, chose que nous ne sommes pas», insiste Florinda Detouteville, responsable du festival Soliseine. Finalement, à force de persuasion, les bénévoles ont réussi à tisser un important réseau de soutien leur permettant de mettre en place ce festival. « Avant qu’il ait lieu, le festival est financé, car la compagnie du Charriot n’aurait jamais eu les moyens de le faire », souligne Antoine Crevon, président.

Que trouve-t-on dans ce festival ?
Le projet a trouvé ses racines dans «Le train de l’espoir» qui avait permis à des femmes fragilisées de s’insérer socialement, par le biais d’ateliers d’écriture et de mise en musique de leurs textes. Ce projet, abouti en 2006, avait été porté par Jean-Louis Murat, Maxime Leroux, Bruno Wolkowitch, Olivier Saladin… et a débouché sur la réalisation d’un CD et d’un documentaire sélectionné aux biennales du film d’action sociale de Mont-Rouge.
Le festival Soliseine, ce sont donc 10 heures de concerts avec 10 groupes, dont Tri yann, « qui nous fait un tarif solidaire », insistent les organisateurs.
Ce seront aussi des conférences destinées aux institutions et aux entreprises le matin, un village de partenaires, des animations comme la possibilité de faire des dépistages d’autition ou de diabète, du sport, du recyclage.
De 14h30 à 19h30, sur scène, un plateau télé sera animé par Antoine Crevon. Il interviewera des personnes en insertion, des artistes, des partenaires.

 

Solidaire à fond
Aussi, le festival est fait pour que des publics différents socialement, mais aussi par l’âge, puissent se rencontrer.
Les bénéfices de ce rendez-vous serviront à financer des actions innovantes en faveur des publics en difficulté.

 

Thierry CHION

 


Samedi 29 septembre, au Zénith de Rouen, avenue des Canadiens, Grand-Quevilly, à partir de 13h30.

Tarifs : 28 euros/30 euros sur place.


PROGRAMME :

14h : Etienne Chédeville

14h30 : Marita Trio


15h : Autour d’elle


15h30 : 20 centimes dans l’eau

16h10 : Stéphane Dambry et Skiffle rendez-vous


16h50 : Red Lezards


17h50 : Gene Clarksville


19h20 : Alain de Nardis


20h10 : Défilé de mode présenté par artistes de Modèles en Seine

21h30 : Tri Yann