Sotteville-lès-Rouen SNCF. La première rame TER Régiolis livrée à la Haute-Normandie

Les élus régionaux ont accueilli près de Rouen, le mardi 18 août 2015, la première rame Régiolis. Un nouveau TER qui circulera dès la rentrée. Neuf autres rames sont attendues.

Mise à jour : 18/08/2015 à 20:18 par La Rédaction

Dix rames de Regiolis ont été commandés par la région Haute-Normandie
Dix rames de Régiolis ont été commandés par la région Haute-Normandie (© Région Haute-Normandie)

Un train de 72 mètres, 4 voitures, 218 places assises… Il s’agit bien de la première des dix rames Régiolis commandées par la Haute-Normandie qui a été livrée à la Région, le mardi 18 août 2015. Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Haute-Normandie, Jean-Philippe Dupont, directeur régional SNCF mobilités de Paris Saint-Lazare, de Haute et Basse-Normandie, Noel Levillain, vice-président de la Région et Jean Williamson, directeur du site Alstom Transport de Reichshoffen, ont assisté à l’arrivée du nouveau TER à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime).

Rouen-Dieppe en Régiolis dès septembre 2015

Cette rame flambant neuve « circulera dès le mois de septembre 2015, prioritairement entre Dieppe et Rouen, selon un communiqué de la Région. Les autres rames viendront progressivement remplacer le matériel actuel vieillissant, pour une mise en exploitation commerciale complète (des 10 rames) à l’automne 2016. »

Le mardi 18 août 2015, les élus régionaux ont accueilli la première rame Régiolis en Seine-Maritime. (© Région Haute Normandie)
Le mardi 18 août 2015, les élus régionaux ont accueilli la première rame Régiolis en Seine-Maritime. (© Région Haute-Normandie)

80 millions d’euros pour des TER plus confortables et moins polluants

Nicolas Mayer-Rossignol l’assure, ces nouveaux TER disposeront d’« horaires adaptés et de tarifs plus attractifs sur les lignes qui dépendent de la Région. Plus de confort et de services aux usagers et moins de pollution ».
Ces rames Régiolis ont déjà coûté à la Haute-Normandie 80 millions d’euros dont 2,4 millions rien que pour les travaux d’aménagements (allongement de l’atelier du poste G, ajout de passerelles extérieures pour accéder aux organes en toiture…) à Sotteville-lès-Rouen.
Mais la région est de nouveau mise à contribution. En effet, la construction d’un nouvel atelier qui permettra de réaliser la globalité de la maintenance des nouveaux TER, va demander 26 millions d’euros supplémentaires. Un montant qui devrait toutefois être financé équitablement par la Région et la SNCF, pour une livraison prévue au dernier trimestre 2018.

400 millions d’euros pour la rénovation du parc existant

La rénovation du parc de TER, dans son ensemble, représente, pour la Haute-Normandie, un budget total de 400 millions d’euros (près de 500 millions d’euros en comptant l’acquisition des Régiolis).
La Région compte également investir plusieurs dizaines de millions d’euros afin de moderniser les gares de son secteur. D’ici fin 2016, 24 des 48 gares dont la Région a la charge devront avoir été rénovées.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.