Normandie. Trafic des trains perturbé. Les contrôleurs en grève après une agression, près de Rouen

Importantes difficultés, mercredi 24 février 2016, sur les lignes SNCF de Normandie. En cause : l'agression d'un contrôleur de la SNCF, la veille, sur la ligne Rouen-Elbeuf.

Mise à jour : 24/02/2016 à 13:27 par La Rédaction

Plusieurs trains sont supprimés entre Paris et la Normandie, mercredi 24 février 2016. (Photo d'illustration © Côté Caen)
Plusieurs trains sont supprimés entre Paris et la Normandie, mercredi 24 février 2016. (Photo d'illustration)

D’importantes difficultés sont attendues, pendant toute la journée du mercredi 24 février 2016, sur les lignes SNCF de Normandie. De nombreux Agents du service commercial trains (les contrôleurs) ont décidé d’exercer leur droit de retrait après l’agression d’un de leurs collègues, la veille, entre Rouen et Elbeuf (Seine-Maritime). L’agent, une femme, aurait fait l’objet d’une agression à caractère sexuel.

Le mouvement pourrait se poursuivre

Plusieurs retards ont été signalés dès le début de la matinée et des trains ont dû être annulés. Le mouvement de grève, qui a débuté dans la matinée, pourrait se poursuivre dans l’après-midi, indique le syndicat Sud Rail. Des négociations ont eu lieu dans la matinée, avec la direction, pour évoquer des questions relatives à la sécurité des contrôleurs. Les trois syndicats, Sud, la CGT et la CFDT, ont effectué une Demande de concertation immédiate (DCI), qui pourrait aboutir à un préavis de grève.

En Normandie, des perturbations très importantes sont à prévoir pour toute la journée du mercredi 24 février 2016, suite à des outrages sur agent SNCF », indique l’entreprise, sur son site.

La SNCF invite les usagers à contacter le 0800 27 00 76 pour obtenir des informations en temps réel, où à se rendre sur son site dédié aux Trains express régionaux (TER).
L’entreprise indique que le Caen-Paris de 6h07 et celui de 7h02 ont dû être supprimés, pour manque de personnel. D’autres trains affichent des retards. Plus d’infos à venir sur Normandie-actu.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.