Rouen Seine-Maritime. Poursuivi par la police, il prend la fuite... dans une impasse

Conduites sans permis, ivresse au volant, refus d'obtempérer, insultes et menaces... plusieurs automobilistes de Seine-Maritime ont multiplié les infractions. Récits.

Mise à jour : 16/03/2016 à 18:18 par Isabelle Villy

La police a dû interpeller plusieurs automobilistes en Seine-Maritime, entre le 15 et le 16 mars 2016, pour des refus d'obtempérer (Illustration Fotolia)
La police a dû interpeller plusieurs automobilistes en Seine-Maritime, entre le 15 et le 16 mars 2016, pour des refus d'obtempérer (Photo d'illustration © Fotolia)

Refus d’obtempérer, défaut de permis de conduire, défaut de maîtrise… Le conducteur d’une Renault Twingo, âgé de 19 ans, a multiplié les infractions, mardi 15 mars 2016 à Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine-Maritime), pour échapper à un contrôle de police. Les policiers ont en effet constaté qu’il circulait sans avoir bouclé sa ceinture de sécurité et ont tenté de l’intercepter.

Il s’engage dans une impasse et heurte le véhicule de police

Malgré les sirènes et le gyrophare et les signes pour s’arrêter, l’automobiliste a poursuivi sa route, a changé de direction et a commencé à accélérer, jusqu’au moment où il s’est engagé dans une impasse, rue Georges Abbaye. Là, il a buté contre un trottoir, percuté une voiture en stationnement… avant de s’arrêter. Il a alors tenté de manœuvrer et a heurté le véhicule de police », relate une source judiciaire.

Les policiers brisent les vitres de sa voiture

Portières verrouillées, empêchant les policiers de le sortir de la voiture, le chauffard a essayé une nouvelle marche arrière… en vain ! Les policiers ont brisé les vitres conducteur et passager et ont contraint le fuyard à sortir. C’est menotté qu’il a rejoint le commissariat de police où il a expliqué aux enquêteurs qu’il avait fui, car il n’avait pas de permis de conduire.

Bois-Guillaume. Ivre et sans permis

Même jour, mais vers 19h30, à Bois-Guillaume, près de Rouen, la police a interpellé un chauffard ivre, qui circulait sans permis de conduire. C’est en voyant l’homme au volant de son Opel Astra griller plusieurs stops, depuis le Chemin de la Bretèque, que les policiers ont décidé de le contrôler. Ils ont dû lui faire signe à plusieurs reprises avant qu’il obtempère. Âgé de 51 ans, l’homme conduisait sous l’empire d’un état alcoolique. Il a été ramené à l’hôtel de police.

Rouen. Le conducteur irascible insulte les policiers

Enfin, dans la nuit du 15 au 16 mars, à 3h du matin, quai Gaston Boulet à Rouen, un équipage de police secours est intrigué par le conducteur d’une Renault, qui, à sa vue, démarre brusquement et part à vive allure. Les policiers le suivent, lui font là encore signe de s’arrêter, mais rien n’y fait. Le chauffard, avec un passager à bord, continue sa fuite, contraint une voiture à s’arrêter pour éviter l’accident… et s’immobilise. Là, il sort de sa voiture, commence à insulter les fonctionnaires et à les menacer. Ces derniers décident de l’interpeller.

Il insulte les fonctionnaires dans la voiture de police

Le conducteur âgé de 22 ans et domicilié à Neuville-sur-Authou (Eure) se serait alors débattu, et aurait tenté de donner des coups de pied et de tête quand les policiers ont voulu l’interpeller. Il a dû être menotté et, dans le véhicule de police, aurait continué à proférer de nombreuses insultes…
Imité en cela par son passager, âgé de 27 ans et domicilié à Saint-Étienne-du-Rouvray. « Il est sorti de la voiture en hurlant au policier de laisser son ami tranquille, qu’il n’avait rien fait », indique une source judiciaire. Plaqué contre la voiture et menotté, il a lui aussi été emmené à l’hôtel de police.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.