Seine-Maritime. Le secrétaire départemental du FN « déplore les facéties de Jean-Marie Le Pen »

Après les multiples remous à la tête du Front national, et la suspension de Jean-Marie Le Pen, la Fédération de Seine-Maritime affiche son soutien sans faille à Marine Le Pen.

Mise à jour : 05/05/2015 à 17:38 par Fabien Massin

Jacques Gaillard, secrétaire départemental du Front National en Seine-Maritime. (Photo IV)
Jacques Gaillard, secrétaire départemental du Front National en Seine-Maritime. (Photo IV)

Secoué par une crise politico-familiale à sa tête, le Front National a finalement décidé de suspendre Jean-Marie Le Pen, président d’honneur, lundi 4 mai 2015. Dans ce contexte, comment l’affaire est-elle vécue au sein des sections ?

Tous derrière Marine Le Pen

En Normandie, mardi 5 mai 2015, la Fédération de Seine-Maritime a réagi dans un bref communiqué :

Suite aux événements provoqués par les déclarations de Jean-Marie Le Pen, le Front National de Seine-Maritime réaffirme sa confiance totale et complète dans la ligne politique de Marine Le Pen et s’associe aux décisions du bureau politique. Plus que jamais nous nous tenons derrière notre présidente qui représente l’espoir de millions de Français. Nous continuons à travailler sereinement dans la perspective des élections régionales de décembre 2015.

« Des facéties »

Interrogé par Normandie-actu, Jacques Gaillard, au FN depuis 1983 et secrétaire départemental depuis l’automne 2014, précise :

Nous sommes à 100% derrière la ligne politique de Marine Le Pen, et comme beaucoup, je déplore les nouvelles facéties de Jean-Marie Le Pen. Je suis déçu, mais au bout du compte on peut se demander :  mais pour qui roule Jean-Marie Le Pen ? En tout cas, ici, cela n’entache en rien la motivation des militants. En Seine-Maritime, 1 000 sont arrivés depuis 2011, dans le sillage de Marine Le Pen, ils n’ont que faire des nouvelles facéties — je le répète — de Jean-Marie Le Pen.

« Quatre fois plus d’élus aux régionales »

Dès lors, le FN de Seine-Maritime affiche sa détermination en vue des prochaines échéances électorales, les élections régionales en décembre 2015 :

Nous avons commencé à travailler autour de notre candidat pour la Normandie, Nicolas Bay, investi le 14 avril. D’un point de vue électoral, alors que nous avons actuellement cinq élus, notre ambition est d’en faire élire au moins quatre fois plus. Et bien sûr, de peser sur la future politique en matière de transports, lycées etc.
Fabien Massin
Journaliste à Normandie-actu - Twitter
Localité(s) :
, 76

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.