Saint-Aubin-lès-Elbeuf Seine-Maritime. Après un vol, dans un magasin, ils « oublient » leurs papiers

Suspectés de vol dans un magasin, près d'Elbeuf (Seine-Maritime), mercredi 9 mars 2016, ils auraient appelé la police après les faits... pour récupérer leurs passeports oubliés.

Mise à jour : 10/03/2016 à 19:31 par Julien Bouteiller

Le groupe d'Irlandais aurait tenté de voler des marchandises dans un magasin de Saint-Aubien-les-Elbeuf (photo d'illustration ©Fotolia)
Le groupe d'Irlandais aurait tenté de voler des marchandises dans un magasin de Saint-Aubien-les-Elbeuf. (Photo d'illustration © Fotolia)

Dans la soirée du mercredi 9 mars 2016, vers 19h, un groupe de six personnes, dont deux petites filles, est repéré par un vigile du magasin Carrefour Market de Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine-Maritime). Le groupe, uniquement composé d’anglophones, aurait tenté de fuir avec un sac rempli d’articles volés, tels que des chaussettes, des rasoirs ou des brosses à cheveux.
L’agent de sécurité aurait tenté d’interpeller une femme du groupe mais aurait été repoussé par un coup de tournevis à la main. Le groupe serait parvenu à prendre la fuite sans les articles volés.

Quatre passeports irlandais

Une fois sur place, les services de police constatent la présence d’un véhicule immatriculé en Irlande sur le parking du supermarché. Les portières sont ouvertes et les policiers retrouvent les clés du véhicule ainsi que quatre passeports irlandais appartenant à deux adultes et deux enfants.

Elle appelle les policiers après le vol

Peu de temps après, vers 20h30, les policiers sont requis par une femme anglophone à Elbeuf (Seine-Maritime), qui aurait affirmé avoir été agressée dans le même magasin Carrefour Market. Originaire de Donegal (Irlande), la femme âgée de 25 ans, reconnue par les policiers comme étant l’un des voleurs présumés, aurait réclamé ses clés de voiture et son passeport aux policiers. Mal lui en a pris, puisqu’elle a été interpellée et placée en garde à vue pour vol à l’étalage.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.