Rouen Sécurité routière. Ces radars que vous ne verrez pas !

Dès le 15 mars, sur les routes de 18 départements, de nouveaux radars mobiles, invisibles et indétectables, sanctionneront les grands excès de vitesse. Le point en Seine-Maritime.

Mise à jour : 01/03/2013 à 10:06 par La Rédaction

 

Des radars "mobiles mobiles" vont peu à peu faire leur apparition dans 18 départements de France. Quid de la Seine-Maritime ?
Des radars "mobiles mobiles" vont peu à peu faire leur apparition dans 18 départements de France. Quid de la Seine-Maritime ?

La Seine-Maritime y échappe pour le moment. Ce n’est peut-être qu’un répit. Dès le 15 mars 2013 en effet, de nouveaux radars mobiles feront leur apparition sur les routes d’une vingtaine de départements (1). Destinée à lutter contre les grands excès de vitesse – plus de 20km/h au dessus des limitations – cette nouvelle génération d’appareils permettra aux forces de l’ordre de photographier, sans flash et en roulant, tous les véhicules en grand excès de vitesse. Ces radars ont vocation à remplacer progressivement ceux en circulation depuis 2004.

Derrière la plaque d’immatriculation

Sur ce nouveau dispositif, l’antenne radar est cachée derrière la plaque d’immatriculation du véhicule, conduit par deux officiers en uniforme. La marge technique serait plus faible que les actuels modèles de radars. Les premières verbalisations commenceront le 15 mars mais dans un premier temps, seuls les véhicules qui doublent la voiture banalisée seront contrôlés.

Les radars « mobiles mobiles », comment ça marche ?

La réponse en vidéo, de Francetvinfo :

L’infographie du ministère de l’Intérieur :

©Sécurité routière
©Sécurité routière

300 véhicules d’ici 2015

A l’été 2013, les voitures contrôleront également la vitesse des véhicules roulant en sens inverse. Au total, 300 véhicules seront équipés d’ici à trois ans, sur un rythme de 100 par an.

La Seine-Maritime, épargnée pour l’instant par ces nouveaux appareils, se concentre en attendant sur l’installation d’un radar tronçon sur l’A150 à Canteleu, dans le sens Roumare-Barentin. Au début du mois de février, 76actu, qui avait déjà fait le point sur les différents radars qui encerclent la ville de Rouen, a par ailleurs appris que la préfecture avait abandonné son projet initial, qui visait à installer trois radars tronçons, pour ne conserver qu’un seul dispositif près de Rouen. Les radars tronçons relèvent la vitesse moyenne des véhicules, sur une portion de quelques kilomètres.

Radars de feux, radars tronçons, radars fixes, radars « mobiles mobiles », les Rouennais sont contrôlés partout. Comme en témoigne cette carte :

 

La carte des radars divers installés à Rouen et ses environs, ainsi que les endroits où les contrôles mobiles sont fréquents.
La carte des radars divers installés à Rouen et ses environs, ainsi que les endroits où les contrôles mobiles sont fréquents.

(1) Liste des départements concernés : Île-et-Vilaine, Bouches du Rhône, Paris, Somme, Oise, Loiret, Haute Garonne, Rhône, Nord, Moselle, Loire-Atlantique, Gironde, Calvados, Pyrénées Orientales, Vaucluse, Loir-et-Cher, Alpes Maritimes, Essonne.