Rouen Santé. En Normandie, une recrudescence de varicelle

Le Réseau Sentinelles, qui surveille et étudie la propagation des maladies infectieuses a noté un pic de varicelle en Normandie, entre le 20 et le 26 avril 2015, qui pourrait durer

Mise à jour : 03/05/2015 à 11:25 par La Rédaction

(Document : Réseau Sentinelle)
Haute et Basse-Normandie font partie des douze régions qui connaissent un pic de varicelle. (Document : Réseau Sentinelle)

La Normandie subit, depuis le début du mois d’avril 2015, une hausse du nombre de cas de varicelle. Ce virus, qui touche, dans 40% des cas, des enfants de moins de cinq ans, est bénin pour les plus jeunes, mais peut entraîner de graves complications chez l’adulte et pour les femmes enceintes.
Habituellement de 44 cas pour 100 000 habitants, le taux d’incidence a grimpé en flèche, mi-avril. Et ces pics de varicelle sont souvent accompagnés d’une multiplication des cas de contamination chez les adultes.

Près de 2 000 cas, en une semaine, en Normandie

De 66 cas pour 100 000 habitants en Haute-Normandie et 58 en Basse-Normandie, entre le 13 et le 19 avril, un chiffre déjà élevé, le taux d’incidence est passé à 67 cas pour 100 000 habitants en Haute-Normandie, entre le 20 et le 26 avril 2015. Soit environ 1 240 personnes contaminées en Haute-Normandie et près de 700 cas en Basse-Normandie, d’après les chiffres recueillis par le réseau Sentinelle, qui surveille et étudie la propagation des maladies infectieuses.
Une propagation du virus qui est élevée dans douze Régions, principalement dans l’ouest de la France. En tête, les Pays-de-la-Loire, où le taux d’incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale atteignait, cette même semaine, 104 cas pour 100 000 habitants. Chaque année, 700 000 enfants et 32 000 adultes sont touchés par la varicelle, une maladie qui ne s’attrape qu’une fois et dont la période d’incubation est en moyenne de 14 jours.

Vidéo. Pic de varicelle, les explications d’un médecin :

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.