Normandie. Ophtalmos, cardiologues, dentistes : ces longs délais d'attente

Une étude publiée en septembre 2015 a analysé les délais d'attente pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste médical. En Normandie, il faut parfois attendre plus de deux mois

Mise à jour : 11/10/2015 à 16:09 par Valentine Godquin

Il est très compliqué d'avoir un rendez-vous rapidement pour un chirurgien-dentiste, en Basse-Normandie. (Photo : Fotolia patrisyu)
Il est très compliqué d'avoir un rendez-vous rapidement pour un chirurgien-dentiste, en Basse-Normandie. (Photo : Fotolia patrisyu)

Des mois pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologiste, des semaines pour se faire soigner une rage de dents… Les délais d’attente, pour consulter un médecin spécialiste, sont la bête noire de nombreux patients. Mais cette situation est-elle la même partout ? Le comparateur de complémentaires santé Mutuelle.com a lancé une étude pour déterminer les départements où les délais d’attente sont les plus longs, en fonction des spécialités médicales.

Chirurgien-dentiste : une galère dans la Manche et l’Orne, en Normandie

Cette étude, réalisée en septembre 2015 et révélée par Le Parisien (édition du samedi 10 octobre 2015), a analysé un panel de plus de 6 600 demandes de rendez-vous auprès de spécialistes : les ophtalmologistes, les cardiologues, les chirurgiens-dentistes, les gastro-entérologues, les ORL et les radiologues. Elle dresse un tableau des délais d’attente les plus longs par départements, selon les spécialités.
En Normandie, c’est auprès des chirurgiens-dentistes qu’il faut le plus s’armer de patience, et principalement dans les départements de la Manche et de l’Orne. Alors que le temps d’attente moyen en France est de 28 jours, il faut patienter 69 jours dans la Manche et 66 jours dans l’Orne. Les deux départements sont 3e et 4e territoires où le temps d’attente est le plus long en France. Il faut patienter entre un et deux mois ailleurs en Normandie.

Des radiologues plus faciles d’accès

Des difficultés sont manifestes également pour obtenir un rendez-vous rapide avec les ophtalmologistes, à raison d’au moins deux mois d’attente dans toute la Normandie (à l’exception de l’Eure dont le délai varie de un à deux mois), ou encore les cardiologues (deux mois d’attente dans les cinq départements).
Pour les gastro-entérologues, la Basse-Normandie permet plus de flexibilité aux patients avec un délai d’attente moyen de une à deux semaines, contre deux semaines à un mois d’attente pour les patients de Haute-Normandie.
Chez les oto-rhino-laryngologistes et chirurgiens cervico-facial, les patients du Calvados devront attendre au moins deux mois contre deux semaines à un mois dans la Manche et la Seine-Maritime et moins de deux semaines dans l’Orne et l’Eure.
Enfin, les radiologues semblent être les spécialistes les plus disponibles, selon l’enquête de Mutuelle.com, qui indique qu’il est possible de prendre rendez-vous auprès d’eux en moins d’une semaine, dans toute la Normandie et les deux tiers de la France.

Désertification des campagnes

Ces statistiques doivent être lues en tenant compte des disparités qui existent entre les villes et les campagnes et de la désertification médicale qui sévit dans les territoires les moins attractifs. De plus, si Le Parisien relève que le délai d’attente semble s’amoindrir chez les ophtalmologistes, la question du renouvellement des générations se pose : 35,2 % des spécialistes dans ce domaine ont 60 ans et plus, selon l’atlas démographique de l’Ordre national des médecins.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.