Rouen Vos déplacements, cinq mois sans Mathilde

Depuis le 29 octobre 2012, le pont Mathilde, à Rouen, est fermé à la circulation. La Crea, la Communauté d’agglomération de Rouen, fait un premier bilan de ses actions. Et vous ?

Mise à jour : 29/03/2013 à 14:11 par Briac Trébert

La circulation à Rouen, régulièrement la galère depuis la fermeture du pont Mathilde… (photo : Zigazou76/cc/Flickr)
La circulation à Rouen, régulièrement la galère depuis la fermeture du pont Mathilde… (photo : Zigazou76/cc/Flickr)

Au lendemain de la fermeture du pont Mathilde, à Rouen, la Communauté d’agglomération de Rouen (Crea) avait décidé de lancer un plan d’actions pour renforcer les transports en commun du réseau Astuce. Elle dresse aujourd’hui un premier bilan :

+ 10% de fréquentation des transports en commun. De manière globale, les habitants optent davantage pour les transports en commun (+10 % de fréquentation par rapport à 2012, soit 7 000 véhicules de moins dans la circulation générale, annonce la Crea), « en particulier pour le métro, Teor ou la ligne 7 ».

« Mais la situation est fluctuante, les habitants reprenant leur voiture dès que la circulation s’améliore, ce qui bien entendu entraîne de nouveaux embouteillages… », nuance l’Agglomération.

La difficulté des bus classiques. Les bus classiques connaissent les mêmes difficultés de circulation que les automobilistes, reconnaît la Crea, puisqu’ils ne bénéficient pas de couloirs dédiés. La situation est particulièrement délicate à l’est du territoire (lignes 11, 13, 20, 21), mais la majorité des autres lignes de bus est également impactée.

37 000 cartes Astuce distribuées. La distribution de cartes Astuce gratuites créditées de 10 voyages s’est achevée le 12 février « et elle a remporté un grand succès puisque plus de 37 000 cartes ont été distribuées », se félicite l’Agglomération.
L’opération parrainage est toujours en cours ! Chaque détenteur d’un abonnement annuel des transports en commun de la Crea qui parraine un nouvel abonné annuel peut bénéficier d’un avoir de 10% valable sur son prochain achat de titre.

La fréquentation des parkings-relais en progression. Chaque jour, 250 places supplémentaires occupées depuis la fermeture du pont (soit + 37%). À noter notamment l’augmentation de la fréquentation aux parkings-relais du Mont-Riboudet-Kindarena (moyenne de 600 places occupées), François Truffaut à Petit-Quevilly (moyenne de 25 places) et gare de Darnétal (moyenne de 15/20 places).
En revanche, les parkings-relais situés en extrémité de ligne, comme le Zénith, peinent encore à séduire les usagers…

Les mesures envisagées…

Les bus ont désormais la priorité aux feux sur les quais rive droite. Objectif : améliorer la desserte en transports en commun des plateaux Est et la ponctualité pour les voyageurs.

L’amélioration des accès et le stationnement aux abords des gares :

La Crea vante les mérites du train « Malaunay-Rouen : 10 minutes en TER ; Elbeuf / Saint Aubin – Rouen : de 18 à 25 minutes en TER ; Oissel-Rouen : 12 minutes en TER ».

Afin d’encourager les habitants à adopter le train pour leurs déplacements quotidiens, l’Agglomération de Rouen et la Région Haute-Normandie « mènent une réflexion sur l’aménagement des abords de gares. Objectif : faciliter la desserte des gares en transports en commun, en vélo ou à pied et améliorer le stationnement des véhicules ».
Des études sont actuellement menées.

Les offres attractives. Un partenariat particulier sera mis en place avec la CCI et les Clubs des Bords de Seine et Alliance Seine Ouest « afin d’encourager les salariés à opter pour les transports en commun, le vélo et le covoiturage pour leurs déplacements domicile-travail, notamment grâce à des offres tarifaires attractives », annonce la Crea.
Dans le cadre d’un plan de déplacement, l’employeur prend en charge 50% de l’abonnement de transport auquel s’ajoute une prise en charge de 15% par la Crea. Ainsi, le salarié ne doit débourser que 17,60 euros par mois avec un abonnement annuel (au lieu de 41,50 euros en tarif normal).
Au-delà, la Crea va mettre en place une nouvelle génération de plans de déplacements, pour lesquels elle prendra en charge 20% de l’abonnement. La Crea annonce qu’elle mènera ces prochains mois une campagne d’information auprès des entreprises et des salariés.

Mieux repérer les parkings-relais. Afin de permettre au plus grand nombre de bien identifier les parkings-relais, leur signalétique et leur jalonnement seront renforcés. Et la Crea envisage d’étendre le tarif « In Cité » (titre de transport groupe pour les parkings-relais) actuellement proposé au parking du Mont-Riboudet/Kindarena aux parkings relais du Zénith et Rouges-terres dès le mois de juin 2013. Par ailleurs, la Crea réfléchit également à la création d’un nouveau tarif « groupe/covoiturage », qui sera disponible à la rentrée de septembre 2013 sur l’ensemble du réseau Astuce.

L’Arc Nord-sud,  le projet de transport en commun à haut niveau de service

L’Arc Nord-sud ? Il s’agit d’une nouvelle ligne de 8,5 km, depuis la place du Boulingrin ou place Beauvoisine jusqu’au Zénith ou Technopôle, qui desservira cinq communes : Rouen, Petit-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen, Saint-Étienne-du-Rouvray et Grand-Quevilly. Le projet proposera une offre de transports en commun de qualité aux 150 000 habitants qui habitent dans cet espace, tout en anticipant les besoins futurs des quartiers en pleine mutation (écoquartier Flaubert, Jean Rondeaux /Chartreux, desserte des grandes zones d’emplois Plaine de la Ronce, Madrillet…). Les travaux doivent débuter en 2016 pour se terminer en 2017 ou 2018. Coût des travaux ? Entre 65 et 80 millions d’euros, et l’achat du matériel roulant entre 10 et 18 millions d’euros.

Le projet, ici :