Rouen Vos déplacements, cinq mois sans Mathilde

Depuis le 29 octobre 2012, le pont Mathilde, à Rouen, est fermé à la circulation. La Crea, la Communauté d’agglomération de Rouen, fait un premier bilan de ses actions. Et vous ?

Dernière mise à jour : 29/03/2013 à 14:11

La circulation à Rouen, régulièrement la galère depuis la fermeture du pont Mathilde… (photo : Zigazou76/cc/Flickr)
La circulation à Rouen, régulièrement la galère depuis la fermeture du pont Mathilde… (photo : Zigazou76/cc/Flickr)

Au lendemain de la fermeture du pont Mathilde, à Rouen, la Communauté d’agglomération de Rouen (Crea) avait décidé de lancer un plan d’actions pour renforcer les transports en commun du réseau Astuce. Elle dresse aujourd’hui un premier bilan :

+ 10% de fréquentation des transports en commun. De manière globale, les habitants optent davantage pour les transports en commun (+10 % de fréquentation par rapport à 2012, soit 7 000 véhicules de moins dans la circulation générale, annonce la Crea), « en particulier pour le métro, Teor ou la ligne 7 ».

« Mais la situation est fluctuante, les habitants reprenant leur voiture dès que la circulation s’améliore, ce qui bien entendu entraîne de nouveaux embouteillages… », nuance l’Agglomération.

La difficulté des bus classiques. Les bus classiques connaissent les mêmes difficultés de circulation que les automobilistes, reconnaît la Crea, puisqu’ils ne bénéficient pas de couloirs dédiés. La situation est particulièrement délicate à l’est du territoire (lignes 11, 13, 20, 21), mais la majorité des autres lignes de bus est également impactée.

37 000 cartes Astuce distribuées. La distribution de cartes Astuce gratuites créditées de 10 voyages s’est achevée le 12 février « et elle a remporté un grand succès puisque plus de 37 000 cartes ont été distribuées », se félicite l’Agglomération.
L’opération parrainage est toujours en cours ! Chaque détenteur d’un abonnement annuel des transports en commun de la Crea qui parraine un nouvel abonné annuel peut bénéficier d’un avoir de 10% valable sur son prochain achat de titre.

La fréquentation des parkings-relais en progression. Chaque jour, 250 places supplémentaires occupées depuis la fermeture du pont (soit + 37%). À noter notamment l’augmentation de la fréquentation aux parkings-relais du Mont-Riboudet-Kindarena (moyenne de 600 places occupées), François Truffaut à Petit-Quevilly (moyenne de 25 places) et gare de Darnétal (moyenne de 15/20 places).
En revanche, les parkings-relais situés en extrémité de ligne, comme le Zénith, peinent encore à séduire les usagers…

Les mesures envisagées…

Les bus ont désormais la priorité aux feux sur les quais rive droite. Objectif : améliorer la desserte en transports en commun des plateaux Est et la ponctualité pour les voyageurs.

L’amélioration des accès et le stationnement aux abords des gares :

La Crea vante les mérites du train « Malaunay-Rouen : 10 minutes en TER ; Elbeuf / Saint Aubin – Rouen : de 18 à 25 minutes en TER ; Oissel-Rouen : 12 minutes en TER ».

Afin d’encourager les habitants à adopter le train pour leurs déplacements quotidiens, l’Agglomération de Rouen et la Région Haute-Normandie « mènent une réflexion sur l’aménagement des abords de gares. Objectif : faciliter la desserte des gares en transports en commun, en vélo ou à pied et améliorer le stationnement des véhicules ».
Des études sont actuellement menées.

Les offres attractives. Un partenariat particulier sera mis en place avec la CCI et les Clubs des Bords de Seine et Alliance Seine Ouest « afin d’encourager les salariés à opter pour les transports en commun, le vélo et le covoiturage pour leurs déplacements domicile-travail, notamment grâce à des offres tarifaires attractives », annonce la Crea.
Dans le cadre d’un plan de déplacement, l’employeur prend en charge 50% de l’abonnement de transport auquel s’ajoute une prise en charge de 15% par la Crea. Ainsi, le salarié ne doit débourser que 17,60 euros par mois avec un abonnement annuel (au lieu de 41,50 euros en tarif normal).
Au-delà, la Crea va mettre en place une nouvelle génération de plans de déplacements, pour lesquels elle prendra en charge 20% de l’abonnement. La Crea annonce qu’elle mènera ces prochains mois une campagne d’information auprès des entreprises et des salariés.

Mieux repérer les parkings-relais. Afin de permettre au plus grand nombre de bien identifier les parkings-relais, leur signalétique et leur jalonnement seront renforcés. Et la Crea envisage d’étendre le tarif « In Cité » (titre de transport groupe pour les parkings-relais) actuellement proposé au parking du Mont-Riboudet/Kindarena aux parkings relais du Zénith et Rouges-terres dès le mois de juin 2013. Par ailleurs, la Crea réfléchit également à la création d’un nouveau tarif « groupe/covoiturage », qui sera disponible à la rentrée de septembre 2013 sur l’ensemble du réseau Astuce.

L’Arc Nord-sud,  le projet de transport en commun à haut niveau de service

L’Arc Nord-sud ? Il s’agit d’une nouvelle ligne de 8,5 km, depuis la place du Boulingrin ou place Beauvoisine jusqu’au Zénith ou Technopôle, qui desservira cinq communes : Rouen, Petit-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen, Saint-Étienne-du-Rouvray et Grand-Quevilly. Le projet proposera une offre de transports en commun de qualité aux 150 000 habitants qui habitent dans cet espace, tout en anticipant les besoins futurs des quartiers en pleine mutation (écoquartier Flaubert, Jean Rondeaux /Chartreux, desserte des grandes zones d’emplois Plaine de la Ronce, Madrillet…). Les travaux doivent débuter en 2016 pour se terminer en 2017 ou 2018. Coût des travaux ? Entre 65 et 80 millions d’euros, et l’achat du matériel roulant entre 10 et 18 millions d’euros.

Le projet, ici :

Rouen, 76
Briac Trébert
Rédacteur en chef de Normandie-actu
  1. Thierry
    3 avr 2013 16:15
    "La situation est particulièrement délicate à l’est du territoire (lignes 11, 13, 20, 21)..."
    Je le confirme et ce n'est pas l'aménagement d'une pseudo voie réservée côte de Bonsecours ou à Amfreville qui changeront les choses. L'ensemble du plateau Est est toujours le grand oublié des projets. Le dernier en date sera encore une fois au bénéfice des communes très bien représentées à la CREA (Rouen de Mme la Ministre, Grand-Quevilly de M. le Ministre, Petit-Quevilly de M. le Président de la CREA, Sotteville-lès-Rouen de M. le Député-Maire et enfin Saint-Etienne du Rouvray). Où est donc l'intérêt général dans ce projet "politique" ? Quant au contournement Est de l'agglo, il serait peu être temps de prendre des décisions courageuses et d'arrêter de ne penser qu'aux prochaines élections municipales.
  2. Le Major
    3 avr 2013 14:19
    Quoiqu'il arrive, le politique pratique la récupération et est toujours satisfait de lui.

    Faire du vélo? Au cours du 1er trimestre et sur une échelle de pollution allant de 1 à 10 (de bon à médiocre), 46 jours se situaient au cran 5 et au-delà, dont 21jours médiocres (source Air Normand).

    Dans un projet de loi sur les collectivités, il est prévu de réduire le nombre de vice-président de la CREA. 30 postes devraient être supprimés, soit une économie annuelle de 18000X30X12 mois = 648000€ que ces planqués croquent depuis des années (pour juste entériner les désirs de Fabius et consorts). Une somme qui bien sur aurait été mieux investie ailleurs (au service de la population qui souffre chaque jour) que dans leurs poches.

    Les politiques sont honnis de beaucoup, ils n'ont que ce qu'ils méritent.
  3. maya
    2 avr 2013 18:59
    Ce que je pense de "5 MOIS SANS MATHILDE" ?
    un cauchemar qui ne s'arrêtera certainement
    pas de sitôt...la devise actuelle étant
    "QUE POURRAIT-ON FAIRE POUR FÂCHER LES ADMINISTRES ?"
  4. Chico
    2 avr 2013 16:03
    C'est bien gentil tous ça mais quid des gens qui ne veulent "que" contourner Rouen?

    Et oui nous sommes bien nombreux dans les embouteillages chaque jours à ne pas vouloir aller dans Rouen mais juste contourner en étant obligé de passé par Rouen. On ne prend pas ça voiture pour la plaisir d’être dans les bouchons, de perdre son temps, de payer l'essence et toutes les autres dépenses.

    Vivement les élections que chacun puissent donner son avis sur comment dépenser nos impôts . Je ne sais pas si ces gens là y pensent mais moi en tous cas j'ai bien le temps à l’arrêt dans ma voiture.
  5. OM076
    1 avr 2013 18:43
    Etant transporteur sur la région nord est de rouen, je suis obligé de me lever une heure plus tôt tous les jours depuis la fermeture du pont Mathilde. Je dois traverser Rouen tous les matins malgré l'interdiction des PL. Sinon, je dois faire un détour de 40 kms à près d'1,10 euros le kilomètre soit 44 euros X 20 jours: soit 880 euros d'augmentation par mois sans pouvoir le répercuter à qui que ce soit ! donc j'opte pour l'interdiction PL avec amende de 90 euros. Mon choix est déjà fait!
    J'imagine que nos pouvoirs publics ne sont pas près de ré-ouvrir ce pont, vu l'argent gagnée pour la CREA, par le biais des transports en commun. soit plus d'un million d'euros par mois en plus !!
    Et nous n'entendons plus parler du contournement Est ! Y en a ras le bol d’être pris ainsi en otage sans avoir d'infos concrètes sur la réouverture du pont au plus vite!
  6. Z240
    1 avr 2013 12:42
    Il y a des études sur la fréquentation des transports en commun dans les villes françaises et européennes. Rouen n’est pas en bonne position, avec une faible fréquentation – observable à certains bus qui circulent quasiment vides – en partie limitée à un public captif, sans permis de conduire. Pour développer l’utilisation des transports en commun, il faudrait peut être songer à améliorer leur efficacité : la lenteur désespérante qui n’est pas qu’affaire d’embouteillages mais tient aussi à des arrêts multiples, à des trajets tortueux …Il faut résoudre ces problèmes pour attirer les gens qui actuellement utilisent leur voiture et non pas vouloir décourager l’usage de la voiture en multipliant les entraves à la circulation ! On va donc financer une nouvelle ligne entre le Boulingrin et Grand Quevilly, sur un itinéraire déjà desservi par le métro et par la 7 aménagée…Quels élus se préoccupent des plateaux Est ( 20 000 habitants + le périurbain derrière qui n’intéresse personne) et de ses deux seules lignes de bus : une qui arrive sur les quais après le bouchon de Saint Paul et l’autre – archaïque - qui arrive rue Lecanuet après 45 mn de trajet…De beaux esprits s’étonneront que beaucoup de gens préfèrent utiliser leur voiture !
  7. Etienne
    29 mar 2013 14:05
    "de l’abonnement de transport auquel s’ajoute une prise en charge de 15% par la Crea"
    pour ceux qui se demandent comment en bénéficier:
    http://www.crea-astuce.fr/presentation/?rub_code=1024
  8. CM
    29 mar 2013 13:19
    "La Crea, la Communauté d’agglomération de Rouen, fait un premier bilan de ses actions".

    Ah bon ? Et où ça ? L'article parle de la fréquentation des bus, de l'utilisation des trains et d'un nouveau projet (pharaonique ?) pour 2018.

    Je ne vois aucun bilan d'aucune action de la CREA visant à améliorer le sort actuel (pas dans 5 ans) des travailleurs de l'agglo piégés dans les bouchons chaque matin.
  9. Soyouz
    29 mar 2013 08:07
    La seule chose qui compte : réparer le pont VITE VITE VITE !

    Ne vous y trompez pas chers élus, ces millions investis en voie de bus/vélo/taxi/poussette c'est bien mais dès que les conditions de circulation le permettront une très grande partie des usagers des transports en commun reprendront leur voiture. Ne soyez pas obnubilés par les transports en commun, ne videz pas les caisses pour des couloirs qui seront sous utilisés dans quelques mois. Gardez en pour rénover la voirie, elle en a GRAND besoin.

    Que ce soit en terme de confort, de coût, de sécurité, ou de temps la voiture a une longueur d'avance (quand ça roule). Dommage que ça pollue autant :(
    Les couloirs dédiés c'est bien mais ça n'arrange pas la circulation des bagnoles (au contraire, à force de faire des couloirs de tout il n'y a plus de couloirs pour les voitures).
  10. ANTOINE
    28 mar 2013 19:34
    en trois lettres MDR
    ou Mort De Rouen