Rouen Rouen. Des jeux surfent sur la réalité virtuelle

De nouvelles applis ludiques voient le jour à Rouen. "City Domination" a débarqué mercredi 27 mars. Samedi 27 avril, ce sera au tour d'"En-Quête" créée par des Rouennais. Détails.

Dernière mise à jour : 28/03/2013 à 16:58

Gamit prépare le lancement de la nouvelle appli en quête, qui va sortir le 27 avril.
Gamit prépare le lancement de la nouvelle appli En-Quête, qui va sortir le 27 avril.

Rouen devient une terre de jeux numériques. Mercredi 27 mars 2013, City Domination investit la ville. Cette application pour smartphones créée par des Lyonnais est disponible pour l’instant uniquement sur Google Play (Androïd), mais sera aussi en téléchargement gratuit sur l’Apple Store dans trois semaines. Samedi 27 avril 2013, ce sera au tour de l’application En-Quête d’être lancée sur l’Apple Store. Un lancement opéré par Gamit, une jeune start-up de Rouen, qui coïncidera avec l’ouverture du festival Normandie Impressionniste.

Partez à la conquête de la ville !

« On a plein d’amis à Rouen et ils réclamaient le jeu, alors on l’a lancé, ici, après Lyon », explique Nicolas Reynolds, le concepteur du projet City Domination. Le concept : conquérir sa ville ! Et pour cela, pas besoin de sortir son Colt 38, un simple smartphone suffit. Une fois l’application lancée, les zones à la portée du joueur sont indiquées par un rayon d’action se dessinant autour de la position du joueur.
Afin d’augmenter leur force de frappe, les joueurs devront se constituer en gang. Ils pourront alors lancer virtuellement leurs hommes de main en attaque sur une zone. Le succès de cette attaque dépend du nombre d’hommes placés en défense par le gang adverse. Les joueurs ne peuvent donc pas négliger la protection de leur territoire et doivent le défendre corps et âme.

« L’originalité de ce jeu est qu’il se trouve dans le monde réel. On peut jouer de n’importe où, de chez soi, dans la rue, sur son lieu de travail… Mais il faut se trouver physiquement dans la zone. On affronte ses voisins, ses collègues…», poursuit Nicolas Reynolds.

City Domination est le fruit du travail de deux étudiants ingénieurs de l’INSA et EPITA. Le projet a germé en 2011 dans la tête de Nicolas Reynolds. Il a été rapidement rejoint par son ami d’enfance, Vincent Larroque, avec lequel il avait déjà développé www.loups-garous-en-ligne.com, adaptation en ligne d’un jeu de société qui compte maintenant plus de 100 000 joueurs. À Lyon, cette application revendique en 3 mois 2 600 téléchargements et 300 joueurs quotidiens. Prochain objectif : lancer l’application à Saint-Etienne (Loire).

Une enquête à mener à Rouen dès le 27 avril 2013

Le 27 avril, Gamit lancera son appli En-Quête. Créée par deux Rouennais, Nicolas Greverie et Florent Samat, cette jeune société est lauréate du concours Crea’ctifs en 2010 et est soutenue par Seinari en « incubation », en attendant de voler de ses propres ailes. Ces deux anciens étudiants de Supinfogame Rubika (grande école de jeux vidéo basée à Valenciennes) ont eu l’idée d’exploiter le thème de Normandie Impressionniste en développant un jeu d’enquête en ville, basée sur la géolocalisation et la réalité augmentée. Ceci à travers un vrai jeu de piste de piste, en collaboration avec la CREA et l’Office de Tourisme. Le thème : un personnage cherche à terminer son tableau impressionniste, seulement il a perdu ses pinceaux. Il s’agit de l’aider à les retrouver à travers un parcours dans le vieux Rouen.

Regardez la démonstration dans ce reportage de France 3 Haute-Normandie :

« Ce n’est pas un audio-guide amélioré, ce jeu ne vient pas concurrencer ce qui existe déjà. On veut dépoussiérer la culture et les visites culturelles, et inciter les gens à prendre le temps de découvrir la ville et à utiliser tous les dispositifs existants pour mener leur enquête. Nous réfléchissons sur le projet depuis début 2011 », indique Nicolas.

En-Quête sera déployée sur d’autres plateforme (Google Play…) au fur-et-à-mesure, dans le cadre de Normandie Impressionniste.

« On a eu la chance d’être retenu par Créa’ctifs, ce qui nous a permis d’être soutenus par Seinari. Nous n’avons pas de connaissance du monde de l’entreprise et là on a beaucoup appris, sur les études de marché, sur la mise en place d’un business-plan… Avec tout ce bagage et cette crédibilité accordées par ceux qui nous aident, la CREA, OSEO, Seinari, on est écouté par nos interlocuteurs, c’est vraiment un plus. »

Avec pour idée de surfer sur l’expérience de cette première réalisation pour démarcher les autres structures touristiques en France.

« Nous avons aussi tout un pan purement ludique qu’on est en train de mettre en place. On attaque le marché et on a nos premiers clients », se réjouit Nicolas.

Et la jeune société, qui sera bientôt hébergée dans la pépinière d’entreprises Seine Innopolis au Petit-Quevilly espère bien accélérer sa croissance : des investisseurs privés seraient déjà intéressés pour la soutenir.

Rouen, 76
  1. [...] Rouen. Des jeux surfent sur la réalité virtuelle76actuRouen devient une terre de jeux numériques. Mercredi 27 mars 2013, City Domination investit la ville. Cette application pour smartphones créée par des Lyonnais est disponible pour l'instant uniquement sur Google Play (Androïd), mais sera aussi en …et plus encore [...]