Rouen [Réactions] 24h motonautiques de Rouen. Un flop, pour les écologistes

La 52e édition des 24h motonautiques de Rouen s'est achevée le 3 mai 2015 et les écolos de Rouen enfoncent le clou en redisant leur opposition à une course qui a "perdu son public"

Mise à jour : 05/05/2015 à 17:59 par La Rédaction

Pour les écolos à Rouen (Seine-Maritime), les 24h motonautiques ont perdu leur public et ne devraient plus bénéficier de subvention publique (Photo Dvelec)
Pour les écolos à Rouen (Seine-Maritime), les 24h motonautiques ont perdu leur public et ne devraient plus bénéficier de subvention publique. (Photo Dvelec)

La 52e édition des 24h motonautiques de Rouen (Seine-Maritime) s’est achevée samedi 3 mai 2015 (À Rouen, la team Nollet remporte les 24 heures motonautiques) : avant la course, les écologistes du groupe Décidons Rouen avaient rappelé leur opposition à cette épreuve, la qualifiant de « plus que jamais en contradiction avec les enjeux climatiques et énergétiques du XXIe siècle ». Ils enfoncent le clou aujourd’hui, mardi 5 mai 2015, via un communiqué dans lequel ils tirent leur bilan des 24h.

Une passion financée par l’impôt des Rouennais

Depuis cette année, les organisateurs n’osent plus avancer le chiffre de 400 000 spectateurs sur les quais, pour se rabattre sur celui de 250 000, attendus. Mais pour celles et ceux qui sont restés sur Rouen le week-end dernier, il est évident que le chiffre des 250 000 n’est pas plus atteint », estiment les écologistes.

Selon eux, « le caractère attractif de cet événement est tombé à l’eau. Les Rouennaises et les Rouennais ne s’amusent plus à regarder ces bateaux tourner autour de l’Ile Lacroix ». Et les écologistes ajoutent que les 24h motonautiques regroupent « une poignée de passionnés, qui a trouvé depuis de trop nombreuses années à se faire financer leur passion par nos impôts ».

La subvention de la Ville en question

Ils dénoncent par ailleurs la subvention publique versée par la Ville de Rouen, considérant qu’elle pouvait s’expliquer par le soutien populaire qui existait auparavant. « Mais la situation a changé et cette manifestation sportive a perdu son public, qui plébiscite l’Armada et boude les 24h ». Conclusion logique, selon les Verts : il est nécessaire « de poser la question de la pertinence à verser encore une subvention publique de 56 000 euros, avec en plus la mise à disposition des services techniques de la ville ».

Nous considérons que la Ville a besoin de réaffecter la subvention accordée aux 24h motonautiques, ainsi que le budget utilisé pour la mise à disposition des services techniques de la Ville, vers le maintien du service public municipal de proximité et le soutien à la création d’activité économique locale, menacés par la baisse des dotations de l’État », concluent les écologistes.

Le communiqué du groupe Décidons Rouen, à lire ici :

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.