Gasny Rave party dans l'Eure. Près de 2 000 « teufeurs » dans une usine désaffectée

Rave party à Gasny, près de Vernon (Eure), le week-end de la Toussaint, du samedi 31 octobre au dimanche 1er novembre 2015. 1 500 à 2 000 personnes y ont participé.

Mise à jour : 02/11/2015 à 15:44 par La Rédaction

(Photo : Le Démocrate Vernonnais)
Près de 2 000 personnes s'étaient donné rendez-vous à Gasny, près de Vernon, pour une rave party. (Photo : Le Démocrate Vernonnais)

Grand rassemblement de « teufeurs » à Gasny, près de Vernon (Eure). Pour le week-end de la Toussaint, du samedi 31 octobre au dimanche 1er novembre 2015, une rave party était organisée, « clandestinement », indique Le Démocrate Vernonnais. De la musique techno a résonné toute la nuit et une bonne partie de la journée.
Cette rave pary a été improvisée sur les terrains de l’usine Steel systemes de Gasny. L’usine est désaffectée depuis le milieu des années 2000. L’un des bâtiments de cette ancienne usine spécialisée dans la fabrication de pièces métalliques a été investi par les visiteurs.

Alcool, stupéfiants : des contrôles à la sortie

Les gendarmes de l’Eure, mais également des Yvelines et du Val-d’Oise, étaient présents pour sécuriser l’événement. « Pour le moment, nous n’avons relevé aucun problème particulier, indique un militaire à Normandie-actu. Les fêtards partent tranquillement. »
Des contrôles sont effectués pour éviter que des conducteurs prennent le volant sous l’emprise de l’alcool ou des stupéfiants.

  • Plus d’infos à venir sur Normandie-actu.
(Photo : Le Démocrate Vernonnais)
La rave party a été improvisée dans l'enceinte de l'usine Steel systemes, désaffectée depuis une dizaine d'années. (Photo : Le Démocrate Vernonnais)

Saisie de stupéfiants au début du mois

Les gendarmes de l’Eure avaient procédé à des contrôles lors d’une rave party organisée à Chambray (Eure), samedi 3 octobre 2015. Du cannabis, de la MDMA et des champignons avaient été saisis.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.