Gasny Rave party dans l'Eure. Trois jeunes hommes transportés à l'hôpital

Trois jeunes hommes ont été transportés, dont deux dans un état sérieux, à l'hôpital, dimanche 31 janvier 2016. Ils participaient à une rave party à Gasny, dans l'Eure.

Mise à jour : 01/02/2016 à 12:26 par La Rédaction

Plusieurs centaines de « teufeurs » étaient rassemblés sur les terrains de l’usine Steel systemes de Gasny (Eure). (Photo d'archives : Le Démocrate Vernonnais).
Plusieurs centaines de « teufeurs » étaient rassemblés sur les terrains de l’usine Steel systemes de Gasny (Eure), dans la nuit du samedi au dimanche 31 janvier 2016. (Photo d'archives : Le Démocrate Vernonnais).

Info Normandie-actu. Des incidents ont émaillé une rave party, à Gasny, près de Vernon (Eure). Selon nos informations, trois jeunes hommes ont été hospitalisés, à Vernon et Évreux. Deux frères d’une vingtaine d’années ont été découverts inconscients. Ils ont transportés à l’hôpital, vers 8h du matin, dimanche 31 janvier 2016. Il pourrait s’agir d’overdoses. Leur état de santé dans un premier temps était jugé inquiétant. Ils seraient hors de danger.
Un autre jeune homme a été hospitalisé après une chute d’une plateforme située à trois mètres de hauteur. Les gendarmes ont contrôlé quatre conducteurs ivres et réalisé 16 dépistages de produits stupéfiants, qui se sont avérés positifs.

Environ 500 teufeurs ont débarqué au milieu de la nuit

Environ 500 « teufeurs » étaient rassemblés sur les terrains de l’usine Steel systemes de Gasny. L’usine est désaffectée depuis le milieu des années 2000. L’un des bâtiments de cette ancienne usine spécialisée dans la fabrication de pièces métalliques a été investi par les fêtards. De nombreux gendarmes étaient sur place, dimanche après-midi. La musique a été coupée en milieu de journée. Il pourrait y avoir des poursuites judiciaires. Plus d’infos à venir sur Normandie-actu.
Une rave party y avait déjà été organisée le week-end de la Toussaint. Les gendarmes de l’Eure avaient procédé à des contrôles. Du cannabis, de la MDMA et des champignons avaient été saisis…

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.