Quand les hashtags #Rouen ou #Caen deviennent un outil de diffusion pour le porno

Sur Twitter, des villes de Normandie sont polluées par des naïades dénudées. Ce n'est pas un phénomène nouveau mais la communication de Caen la mer a interpellé le réseau social.

Mise à jour : 20/03/2017 à 10:15 par Manon Loubet

(Photo d'illustration © Pixabay)
Des comptes Twitter russes polluent les hashtag des villes avec des femmes dénudées, notamment à Caen (Calvados). (Photo d'illustration © Pixabay)

Marc Thébault, le directeur de communication de la communauté urbaine de Caen la mer, en a marre. Sur Twitter, le hashtag de la ville #Caen (Calvados) est pollué par des internautes qui font la publicité pour des sites internet pornographiques.

> LIRE AUSSI : Réseaux sociaux. Ces Villes, élus, et Départements de Normandie au top sur Twitter

Sur le fil Twitter de #Caen, des femmes dénudées apparaissent, remarque Marc Thébault. Ce sont souvent des comptes russes ou d’Europe de l’Est qui abusent des hashtag des villes. Mais nous ne sommes pas les seuls concernés. New York, Hanovre ou encore Washington le sont aussi.

Sur les hashtag du #Havre et de #Rouen (Seine-Maritime), c’est la même chose. Mais il est malheureusement difficile de s’en débarrasser. « Ce sont souvent des comptes éphémères qui ont trois abonnés et qui twittent 78 fois, précise Marc Thébault. Puis, quand ils sont supprimés, d’autres sont créés… »

> LIRE AUSSI : Sur les réseaux sociaux, une vidéo le montre en train de frapper son ex : il est interpellé à Caen

Caen la mer alerte Twitter

Bloquer ces comptes Twitter est possible « mais comme ils sont créés aussi vite qu’ils sont supprimés, cela ne sert pas à grand chose ». Le directeur de la communication a alerté le réseau social Twitter sur ce phénomène.

> LIRE AUSSI : Photos d’enfants publiées sur Facebook. La mise en garde des gendarmes

Je suis sceptique, ils ne peuvent pas faire grand chose, déplore Marc Thébault. Ce sont des robots qui utilisent les hashtag des villes de manière aléatoire pour faire de la publicité. Et c’est difficile de se battre contre des robots !

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.