Devant une salle à moitié vide au Havre, Benoît Hamon a présenté son projet pour l'Europe

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, Benoît Hamon, était en meeting au Havre (Seine-Maritime), vendredi 10 mars 2017. Il a notamment développé sa vision de l'Europe.

Mise à jour : 11/03/2017 à 07:51 par La Rédaction

Le socialiste Benoît Hamon était en meeting au Havre (Seine-Maritime) pour développer son projet européen (©AFP/Damien Meyer)
Le socialiste Benoît Hamon était en meeting au Havre (Seine-Maritime) pour développer son projet européen (©AFP/Damien Meyer)

La campagne présidentielle se poursuit. Vendredi 10 mars 2017, le candidat PS à l’élection, Benoît Hamon, a donné un meeting au Havre (Seine-Maritime). Il y a notamment développé sa vision de l’Europe… devant une salle à moitié vide.

> LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. Ces « petits candidats » qui passeront par la Normandie

Une nouvelle Assemblée européenne

Benoît Hamon a présenté un projet de réorientation du projet européen alors que l’Union Européenne (UE) court actuellement selon lui le risque de se « disloquer », sans toutefois renoncer totalement à limiter le déficit à 3% du PIB.

Ce projet comporte trois volets : le premier consiste en un « nouveau traité de démocratisation de la gouvernance de la zone euro », qui « mettra en place une Assemblée parlementaire qui remplacera l’Eurogroupe ».

Il a immédiatement suscité les « réserves » du commissaire européen aux Affaires économiques et financières, le socialiste français Pierre Moscovici.

Principalement composée de députés issus de tous les Parlements nationaux en proportion de la population de chaque pays et des groupes politiques présents dans ces Parlements, la nouvelle Assemblée de la zone euro aurait pour mission de débattre publiquement et de décider du budget de la zone euro, mais aussi des politiques d’harmonisation fiscale et sociale, des cibles à adopter dans la réduction des déficits, etc. Elle fixerait par exemple le taux minimum de l’impôt sur les sociétés en Europe.

Les équipes du candidat ont rédigé un texte de 12 pages, dit « projet pour un traité de démocratisation de la gouvernance de la zone euro », et déjà surnommé « T-DEM », qui a été envoyé dans les chancelleries et aux partis de gauche européens pour être discuté, a affirmé Benoît Hamon au cours d’une conférence de presse à la Maison de l’Europe.

> LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. En Normandie, quel candidat soutiennent vos élus ?

Il dézingue ses adversaires

Le candidat socialiste a aussi profité de l’occasion pour critiquer ces adversaires à la présidentielle. Après avoir présenté son projet de réorientation du projet européen, Benoît Hamon a demandé à avoir « un débat » avec François Fillon et Emmanuel Macron sur le sujet.

J’entends qu’ils partagent le constat d’un projet qui vacille, qui les déçoit. Pourtant nos solutions divergent fondamentalement, a relevé le député des Yvelines. François Fillon n’a comme objectif que de vouloir accélérer la cure d’austérité contre toute logique économique.

Quant à Emmanuel Macron, il « conditionne toute discussion à la réparation de ce qu’il appelle “la trahison par la France de ses objectifs budgétaires”. Nous n’aurions pas assez dérégulé notre marché du travail pour être respectables. Nous n’aurions pas assez réduit notre dépense publique pour avoir voix au chapitre », a-t-il grincé. Quant à la présidente du Front national Marine Le Pen, selon Benoît Hamon « elle ne parle pas d’Europe, ou pour dire qu’elle s’en va ».

Il a également fustigé la présidente du FN sur sa promesse d’une « France apaisée ».

Qui ne voit pas que demain, elle qui a voulu mettre au pas les fonctionnaires de police, les juges et la presse, ne créera que du désordre, de la violence ? Qui ne voit pas que ce qu’elle est en train de libérer dans le pays c’est le pire et notamment chez celles et ceux qu’elle installerait aux postes de pouvoir ? C’est tout sauf la France apaisée. C’est tout le contraire.

> LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. François Fillon en meeting au Zénith de Caen

Un meeting devant une salle clairsemée

Le candidat, qui stagne pour le moment à la quatrième place au premier tour selon les sondages, a semble-t-il peiné à rassemblé pour son meeting aux Docks Océanes du Havre. Seules 1 500 personnes étaient présentes sur les 3 000 que pouvait accueillir la salle. L’un des portes paroles de Benoît Hamon, le sénateur David Assouline a expliqué sur BFM TV qu’il « n’y avait pas de plus petite salle pour nous accueillir au Havre. Nous attendions 1 500 personnes, elles étaient là, l’objectif est atteint ».

> LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. Emmanuel Macron fait salle comble en meeting à Caen

Vidéo. Le meeting de Benoît Hamon au Havre, à voir ici, en intégralité

avec AFP

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.