Pollution de l'air en Normandie. Alerte aux particules fines

Une pollution de l'air par les particules en suspension est prévue, samedi 3 octobre 2015. Les personnes vulnérables et sensibles doivent limiter leur activité physique. Détails.

Mise à jour : 02/10/2015 à 15:44 par La Rédaction

Qualité de l'air mauvaise, samedi 3 octobre 2015 : vigilance renforcée pour els perosnnes vulnérables et sensivbles.
Qualité de l'air mauvaise, samedi 3 octobre 2015 : vigilance renforcée pour les personnes vulnérables et sensibles. ©D.R.

En raison de conditions météo défavorables, une pollution de l’air par les particules en suspension est annoncée pour le samedi 3 octobre 2015, en Normandie. Ces particules sont d’origine locale ou plus lointaine, leur composition peut être très variée : naturelle ou liée à l’activité humaine (chauffage, industrie, trafic, agriculture). La procédure d’information et de recommandation aux personnes sensibles a été déclenchée. Sont concernées : les personnes vulnérables et sensibles. La plus grande vigilance est requise. Manche, Calvados et Seine-Maritime sont sous le coup de la même procédure, précise Air Normand.
Air Normand prévoit des indices atmosphériques de sept à huit, sur une échelle de dix dans les grandes villes de Normandie : Alençon, Cherbourg (7 sur 10), Caen (8 sur 10), Lisieux, Saint-Lô (8 sur 10).

Les prévisions de pollution d'Air Normand (capture d'écran : © Air Normand)
Les prévisions de pollution pour le samedi 3 octobre (capture d'écran : © Air Normand)

> Lire aussi : Qualité de l’air en Normandie. Ces 100 milliards d’euros que coûte la pollution

Les mesures de précaution

L’arrêté du 20 août 2014 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l’air sur la santé recommande aux populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) et aux populations sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics), de limiter les activités physiques et sportives intenses. En cas de gêne respiratoire, il est recommandé de consulter un médecin.
Les automobilistes sont invités, quant à eux, à réduire leur vitesse et à limiter leur déplacement sur les grands axes routiers et leurs abords aux périodes de pointe.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.