Ouverture de la Fnac le dimanche, ce n'est pas gagné ! Les syndicats disent non

Validée par certains syndicats, l'ouverture dominicale des magasins Fnac a été rejetée par la CGT, SUD et FO, syndicats majoritaires à eux trois, contre la loi Macron.

Mise à jour : 20/01/2016 à 18:29 par La Rédaction

Illustration de l'article : Travail dominical à la Fnac: veto de CGT, SUD et FO
Des passants devant le magasin Fnac, le 27 octobre 2015, à Lille (©AFP/PHILIPPE HUGUEN)

Le travail dominical dans l’enseigne culturelle Fnac, ce n’est pas pour demain ! Alors que la CFTC, la CFDT et la CFE-CGC avaient signé un accord sur le travail du dimanche et en soirée, les syndicats CGT, SUD et FO, majoritaires à eux trois, ont décidé de mettre leur veto à cet accord, ont annoncé des sources syndicales, mercredi 20 janvier 2016, à l’AFP.

« Un sacré recul social »

La CGT, première force syndicale au sein du groupe Fnac, SUD et FO, opposés à l’extension du travail dominical autorisée par la loi Macron, disposent des 50 % nécessaires pour faire invalider l’accord. Les syndicats avaient jusqu’à mercredi pour se positionner sur le texte proposé par la direction.
Ce revirement met un terme à de longues négociations, entamées depuis octobre 2015 avec les syndicats présents au sein de l’enseigne. Selon L’Express-L’Expansion, cette décision des trois syndicats réunis contrecarre l’accord obtenu la veille, en fin de journée, avec l’obtention des 30 % nécessaires à la signature.

> Lire aussi. L’Assemblée nationale a voté, samedi 14 février 2015, un texte rendant possible l’ouverture des commerces 12 dimanches par an, en dépit des réticences. L’exemple à Deauville (Calvados). Vos réactions, ici.

Le droit d’opposition qu’entendent faire jouer la CGT, SUD et FO, majoritaires à eux trois et opposés à l’extension du travail du dimanche et en soirée, met à bas l’édifice.

Cet accord fixait les modalités du travail du dimanche et en soirée, en s’étendant notamment dans les zones touristiques internationales (ZTI) comme Deauville, où les magasins peuvent ouvrir 52 dimanches par an, en cas d’accord avec les organisations syndicales. Il prévoit des mesures différentes pour les magasins ouverts régulièrement le dimanche et ceux ouverts occasionnellement (jusqu’à 12 dimanches maximum).

> Lire aussi. Au Havre (Seine-Maritime), la nouvelle médiathèque est ouverte le dimanche, mais le personnel des bibliothèques municipales avait manifesté son opposition…

Nous allons utiliser notre droit d’opposition », a indiqué à l’AFP Boris Lacharme (CGT), une position confirmée par Thierry Lizé (FO) et SUD.

La loi Macron a déjà élargi les dimanches dits « du maire », les portant de cinq à 12.

Douze dimanches, donc trois mois de l’année, sont déjà un sacré recul social », a fait valoir FO.

Pour la CGT, les embauches prévues à la Fnac au regard du travail dominical – « seulement 2,6% » - sont aussi loin d’être suffisantes. Les discussions avec la direction promettaient également de fixer 12 dimanches majorés à 200%, soit le salaire triplé, et 40 dimanche majorés à 100% (payés double). Aucun repos compensateur n’était cependant prévu. Ces propositions représentaient, selon le délégué syndical CGT, des « inégalités salariales entre ceux qui travailleront le dimanche, et les autres ».

Source : © 2016 AFP

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.