Rouen Opération coup de poing contre les camions, à Rouen

La police municipale de Rouen a mené une action "coup de poing" vendredi 31 mai contre les poids lourds qui ne respectent pas les interdictions de circuler vers le centre-ville.

Mise à jour : 31/05/2013 à 12:43 par Isabelle Villy

Les policiers municipaux ont verbalisé les camions (90 euros d'amende) qui circulaient dans le centre-ville de Rouen, vendredi 31 mai 2013. (Photo : Bastien Czerwony)
Les policiers municipaux ont verbalisé les camions (90 euros d'amende) qui circulaient dans le centre-ville de Rouen, vendredi 31 mai 2013. (Photo : Bastien Czerwony)

À peine installé et déjà inutilisable : le portique du rond-point des Mariniers, censé empêcher le passage des poids lourds de grand gabarit vers l’avenue Grand Cours et le quai Jacques Anquetil, à Rouen, n’a même pas eu le temps d’être officiellement « inauguré », aujourd’hui, vendredi 31 mai 2013.
Cet aménagement temporaire était l’une des solutions mises en place par les collectivités locales pour tenter d’enrayer les bouchons à Rouen, mais sa durée de vie n’aura finalement été que de 24 heures…
Le portique a en effet été retrouvé cassé dès jeudi 30 mai au petit matin. Les débris de l’aménagement ont été retirés pour faire place nette et un nouveau portique sera prochainement installé. Mais les poids lourds ne doivent pas pour autant estimer que la voie est libre : les forces de l’ordre se sont montrées, vendredi 31 mai, en milieu de matinée, et « veilleront au bon respect des déviations en vigueur ».

Les camions priés de faire demi-tour, avec un amende de 90 euros

Suite à cette dégradation, la Ville de Rouen a en effet décidé de lancer une opération « coup de poing » sur les lieux, afin de sanctionner les poids lourds qui tenteraient quand même d’utiliser l’accès limité. Vendredi 31 mai, la police municipale était sur place pour contrôler le flux routier et « sanctionner » les poids lourds qui emprunteraient les axes interdits.
Deux équipes de cinq agents étaient postés au niveau du pont Corneille et ont ainsi pu intercepter de nombreux camions de plus de 7,5 tonnes, non autorisés à  circuler sur cet axe.

«  Nous répéterons très régulièrement et de manière aléatoire ce type de contrôles. Ce n’est vraiment que le début de l’opération aujourd’hui », affirment les services de la Ville de Rouen, déterminés à faire respecter l’arrêté préfectoral qui date de plusieurs mois maintenant.

Quoi qu’il en soit, les poids lourds interceptés en infraction en centre-ville ont été priés de faire demi-tour et ils ont dû s’acquitter d’une amende de 90 euros. Et les sanctions continueront, tant que les plans de circulation ne seront pas respectés.

Les internautes réagissent…

Les internautes ont été nombreux à réagir sur 76actu et sur notre page Facebook, jeudi 30 mai, à l’annonce de la destruction de ce nouvel aménagement. Certains réclamaient justement une présence policière accrue sur les entrées de ville. Les forces de l’ordre, visibles après l’accident du pont Mathilde, s’étaient effectivement faites plus discrètes, depuis plusieurs semaines.
Les automobilistes critiquaient les poids lourds qui continuent d’emprunter le centre-ville, auxquels les défenseurs de la profession ne manquaient pas de rétorquer que les poids-lourds ont une réelle utilité économique… Difficile en tout cas de concilier tous les intérêts : entre l’exaspération des riverains, fatigués du passage des poids lourds, l’énervement à son comble des automobilistes qui passent des heures dans les bouchons et les routiers qui cherchent souvent leur route pour livrer leurs marchandises.

Vos réactions :

Thibault. « Rien ne vaut deux policiers municipaux pour interdire les poids lourds a cet endroit ».
Romuald.
« C’était à prévoir que le portique ne ferait pas long feu. Mettez deux policiers à l’entrée de Rouen pour bloquer les routiers ».
Julien.
« Qu’ils mettent des caméras et amendent sévèrement les contrevenants. Le nombre de camions qui traverse la ville est juste scandaleux ».
Philippe. « Après on dira que les routiers respectent le Code de la route ! Rive droite , ils passent malgré l’interdiction aux plus de 7,5 tonnes ! Mettez la police et collez des PV, des très chers ! ».

  • Et vous, qu’en pensez-vous ?