Magny-le-Désert Normandie. Quatre jeunes tués dans un accident. Un village de l'Orne endeuillé

Dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 février 2016, vers 23h, un accident de la route a fait quatre morts, dans l'Orne. Trois victimes étaient originaires de Magny-le-Désert.

Mise à jour : 24/02/2016 à 17:36 par La Rédaction

Trois des quatre jeunes hommes tués dans l'accident étaient originaires de Magny-le-Désert (Orne). (© Wikimedia Commons)
Trois des quatre jeunes hommes tués dans l'accident étaient originaires de Magny-le-Désert (Orne). (© Wikimedia Commons)

Grande émotion, à Magny-le-Désert, 1 450 habitants, aux portes de La Ferté-Macé (Orne). Dans le village du sud-est du bocage normand, la commune est sous le choc, dimanche 21 février 2016. La veille, les habitants ont tour à tour appris la terrible nouvelle : trois jeunes hommes originaires de la petite commune ont été tués, sur la route Départementale 908 qui borde le village et traverse le département, de Domfront à Sées. À bord de la voiture, également, un de leurs amis, dont le père réside à La Ferté-Macé. Tué lui aussi.

> Lire aussi. Dans l’Orne, quatre jeunes tués dans un accident de la route et Quatre jeunes tués dans un accident de la route, dans l’Orne : les déclarations du procureur

Des dizaines de messages

Les faits. Ce soir du vendredi 19 février 2016, vers 23h, leur BMW a heurté de plein fouet un camion de transport de lait qui se trouvait sur la voie opposée. L’accident a eu lieu dans le village. Les quatre jeunes hommes sont morts dans l’accident, qui s’est produit sur un tronçon où la vitesse est limitée à 70 km/h. Les circonstances du drame ne sont pas encore connues. Le chauffeur du poids-lourd est indemne, mais choqué. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

Depuis le drame, les messages de soutien affluent sur une page Facebook qui rend hommage aux quatre jeunes. Des dizaines, en quelques heures. Avec, à chaque fois, la même tristesse, la même émotion, la même incompréhension. Alexandre et Julien Pingault, deux frères de 20 et 26 ans. Le plus âgé avait repris le café du village. Jérémy Collet, 20 ans, lui aussi. Et Jordan Breton, 22 ans, qui vivait à Granville (Manche).
Sur les réseaux sociaux, les proches des quatre garçons partagent des photos et des souvenirs. Des anonymes témoignent de leur soutien.

L’émotion au club de football, match et entraînement annulés

Dans le club de football, l’AS Magny-le-Désert, où deux des trois jeunes originaires du village avaient été licenciés, l’émotion est elle aussi palpable. Le club a annulé la rencontre qui devait avoir lieu dimanche 21 février, à domicile, contre Le Ménil-de-Briouze. Au cours de la rencontre entre Magny et Putanges, qui a été maintenue, un hommage a été rendu aux quatre victimes de l’accident. Mercredi 24 février 2016, l’entraînement hebdomadaire du club n’aura pas lieu : Alexandre et Julien seront inhumés, ensemble. Et le cérémonie religieuse aura lieu à 14h30 à l’église du village. Le club entend mettre une enveloppe à disposition.
Pour Jordan, la cérémonie aura lieu le lendemain à Donville-les-Bains.

Posté par Hommage a Jéremy collet, Alexandre et Julien pingault et Jordan breton sur samedi 20 février 2016
La rédaction de Normandie-actu a décidé de fermer cet article aux commentaires, ces derniers ne correspondant pas à la charte de bonne conduite de notre site internet, qui est accessible ici. La rédaction de Normandie-actu vous remercie de votre compréhension.

Les commentaires sont fermés temporairement veuillez nous excuser.