Sées Normandie. Leur bébé de six mois dans le coma, ils attaquent le Samu

Dans l'Orne, les parents d'un bébé de six mois, plongé dans le coma, ont porté plainte contre le Samu, l'accusant de ne pas s'être déplacé pour le secourir. Récit.

Mise à jour : 15/05/2015 à 07:45 par Valentine Godquin

Les faits se sont déroulés à Sées, dans le département de l'Orne (capture d'écran Google maps)
Les faits se sont déroulés à Sées, dans le département de l'Orne. (Capture d'écran @GoogleMaps2015)

Une famille de l’Orne a décidé de poursuivre le Samu d’Alençon, alors que leur bébé de six mois, Ayana, est entre la vie et la mort, à l’hôpital. Selon Ouest-France, qui révèle l’information, les faits se sont déroulés dans la nuit du lundi au mardi 5 mai 2015, dans la commune de Sées (Orne). La petite fille aurait été vaccinée la veille (DT polio, pneumonie et otite), à la Protection maternelle et infantile de Sées.

Le Samu décide de ne pas envoyer d’ambulance

Dans la nuit, vers 4h, sa température est montée à 42,5°C », témoigne la maman, qui composera rapidement le 15. « Le médecin régulateur m’a alors dit de lui donner du Doliprane et un bain tiède. Il m’a demandé si elle faisait des convulsions. J’ai répondu non. Il n’a pas voulu envoyer d’ambulance.»

Le lendemain matin, la maman d’Ayana se déplacera au centre hospitalier d’Alençon. L’enfant sera placé sous oxygène, avant d’être transféré au service de réanimation du Mans. Le surlendemain, l’état d’Ayana s’aggravera encore. Selon RTL « un IRM a révélé d’importantes séquelles au cerveau, chose qui aurait été évitée, selon les médecins, si elle avait été emmenée à temps à l’hôpital ». La petite fille est désormais au centre hospitalier d’Angers.

Une plainte contre le Samu d’Alençon

Effondrés, les parents ont décidé de porter plainte contre le Samu d’Alençon. La jeune mère est persuadée que « le Samu était dans l’obligation de se déplacer».

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.