Cherbourg-Octeville Normandie. Il veut acheter un chien sur internet. Escroqué de 800 euros

Un habitant d'Équeurdreville (Manche) s'est fait escroquer de 800 euros pour l'achat d'un chien, vendredi 8 janvier 2016. Les policiers appellent à la vigilance. Explications.

Mise à jour : 13/01/2016 à 19:38 par Alice Labrousse

Un jeune homme a été arnaqué de 800 euros pour l'achat d'un chien à Cherbourg (Manche). (Photo d'illustration @wikimedia commons)
Un jeune homme a été arnaqué de 800 euros pour l'achat d'un chien à Cherbourg (Manche). (Photo d'illustration @wikimedia commons)

Un habitant d’Équeurdreville-Hainneville, près de Cherbourg (Manche), âgé de 25 ans, a déboursé 800 euros en recharges prépayées, vendredi 8 janvier 2016, pour l’achat d’un chien sur internet. L’animal devait se trouver à Paris. « La victime a pris contact avec un intermédiaire sur un réseau social, indique une source policière. Mais elle n’a jamais obtenu le chien. »

1 600 euros de plus

Son intermédiaire lui aurait demandé alors la somme supplémentaire de 1 600 euros pour l’achat d’une caisse de transport normalisée, ce qu’a refusé le jeune homme, qui n’a plus eu de nouvelles du vendeur présumé. « Les contacts de la victime s’exprimaient avec un accent africain », précise une source proche de l’enquête.

Un deuxième cas

À peine trois jours après la première plainte, une habitante de Cherbourg (Manche) a porté plainte également pour les mêmes faits, lundi 11 janvier 2016. Elle aurait payé 650 euros en recharge prépayée PCS, puis un second versement de 50 euros avant que son interlocuteur n’exige la somme supplémentaire de 150 euros sous prétexte que la cage du chien est détériorée. Elle refuse. L’escroc l’aurait alors menacé de diffuser sa carte d’identité, son adresse et son numéro de téléphone à d’autres malfrats. La femme persiste et se rend au commissariat. Les policiers appellent les particuliers à être vigilants lors des achats, sur internet notamment.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.