Normandie. Alerte aux clowns menaçants. La mise en garde des gendarmes

À l'approche d'Halloween, les gendarmes, en Normandie, mettent en garde. Sur les réseaux sociaux, le phénomène des « clowns menaçants » (re)prendrait de l'ampleur. Explications.

Mise à jour : 19/10/2015 à 11:30 par Lou Benoist

(©Wikimedia Commons)
Depuis la mi-octobre 2015, le « phénomène des clowns » est surveillé par les forces de l'ordre (©Wikimedia Commons)

Samedi 17 octobre 2015, les gendarmes du Calvados ont alerté sur d’éventuelles menaces… de « clowns » en Normandie. Plusieurs pages Facebook relatives au phénomène auraient été repérées par les forces de l’ordre. Le délit ? Il consiste à se déguiser en clown, effrayer, et menacer des personnes dans la rue. 
En Normandie, la page Facebook la plus active est « les clowns en Normandie » (plus de 8 000 « fans »). Néanmoins, l’administrateur se défend d’inciter à la violence évoquant une simple page « satirique ».

Des clowns de retour en Normandie

À l’approche d’Halloween, des jeunes de 18 ans seraient déjà passés à l’acte, près de Rouen (Seine-Maritime), à Saint-Étienne-de-Rouvray. Jeudi 15 octobre 2015, deux jeunes suspects, portant des masques de sorcière et de squelette ont été interpellés pour avoir effrayé des collégiens d’une douzaine d’années. Armés d’un couteau, ils auraient menacé les enfants. Lors de leur audition, les mis en cause auraient admis porter des masques, mais auraient nié l’intention de commettre des violences, ou de faire peur aux collégiens.

> Lire aussi : Frayeur. Masqués et armés d’un couteau, près de Rouen, ils effraient des collégiens

Une condamnation en 2014

Face au phénomène, la gendarmerie du Calvados rappelle la loi >

Nous rappelons que la menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes, dont la tentative est punissable, est punie de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende lorsqu’elle est, soit réitérée, soit matérialisée par un écrit, une image ou tout autre objet. L’année dernière, des individus ont été condamnés pour ces faits ! ».
Le message des gendarmes du Calvados.
Le message des gendarmes du Calvados.

En 2014, à la même période, les réseaux sociaux s’étaient déjà agités en Seine-Maritime, autour de ces clowns « menaçants » ou « inquiétants ». Certaines personnes affirmaient alors avoir vu des clowns devant des établissements scolaires, d’autres devant la gare de Rouen ou au Havre
Un homme, dans le Nord-Pas-de-Calais, à Douvrin, avait été condamné, lundi 20 octobre 2014, pour s’être « amusé » à faire peur à des enfants et avoir menacé un commerçant avec une arme, déguisé en clown.

De nouvelles menaces dans le Nord

Selon la Voix du Nord, à Boulogne-sur-Mer, trois collégiennes ont été poursuivies par “une bande de clowns” près d’un collège, mardi 29 septembre 2015. Si les agresseurs parleraient d’une « blague », les jeunes filles étaient effrayées : « armés selon les jeunes filles de couteaux de cuisine, les clowns les ont poursuivies en les insultant et en les menaçant. Les collégiennes se sont échappées en pleurs et c’est une femme qui passait par là qui les a ramenées jusqu’à la pharmacie  », raconte la Voix du Nord.

Lou Benoist
Journaliste Normandie-actu - Twitter

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.