Le Havre Manifestation de soutien aux salariés Goodyear, au Havre. Trois élus PS portent plainte

Lors de la manifestation en soutien aux Goodyear, le local du Parti socialiste du Havre a été habillé d'affiches. Une plainte sera déposée en raison de propos sexistes, injurieux.

Mise à jour : 05/02/2016 à 20:03 par

Les trois élus PS vont déposer une plainte contre X (©D.R.)
Les trois élus PS vont déposer une plainte contre X (©D.R.)

Jeudi 3 février 2016, à l’appel de la CGT, des rassemblements en soutien aux huit salariés Goodyear, condamnés le 12 janvier 2016pour « séquestration » à deux ans de prison dont neuf mois ferme, étaient organisés en France. Au Havre (Seine-Maritime), le mouvement a été suivi par les Sidel, notamment, une société spécialisée dans l’embouteillage, frappée par un plan de restructuration. Un mouvement organisé en deux temps. Jeudi 3 février au matin, les grévistes se rendaient devant le local du Parti socialiste du Havre pour y coller des affiches de dénonciation de la politique gouvernementale, en matière d’emploi et de justice. Certaines contenaient des propos qui n’ont pas été du tout du goût des élus du Havre. Une plainte va être déposée, samedi 6 janvier 2016.

« Des propos sexistes et injurieux, jamais ! »

C’est désormais une habitude au Havre, lors des mouvements sociaux, que de voir la façade du local du Parti socialiste, revêtue d’affiches. « Et nous ne réagissons pas contre ce type d’opérations. Nous acceptons la contestation et la critique de la politique gouvernementale. Nous sommes habitués à voir ce slogan, PS =Medef = socio-traîtres. Mais les propos sexistes et injurieux, eux, ne sont pas pardonnables », développe le secrétaire de section, Matthieu Brasse, à Normandie-actu. Sur plusieurs affiches, les visages des trois élus PS du Havre étaient associés à des slogans ou des dessins dégradants.
Catherine Troallic, la députée PS de Seine-Maritime, a été la première à réagir sur son compte Twitter, jeudi 4 février. « Solidarité avec Goodyear, oui. Propos injurieux et sexistes : jamais ! »

Avec Matthieu Brasse et la conseillère municipale, Oumou-Niang-Fouquet, elle s’apprête à déposer une plainte contre X.

Soutien de la Fédération départementale du PS

Les trois élus ont d’ores et déjà reçu le soutien de la fédération PS de Seine-Maritime, par la voix de son président, Nicolas Rouly.

Le mouvement social ne doit pas être criminalisé et l’expression d’un soutien aux salariés de Goodyear est légitime. Mais les violences sexistes et les insultes ne peuvent être ajoutées à la violence économique. Sous cette forme comme sous toutes les autres, elles sont injustifiables et inacceptables », a déclaré le président.

Il a rappelé que Catherine Troallic avait désapprouvé publiquement, début janvier 2016, les peines de prison prononcées à l’encontre des syndicalistes qui défendaient leur emploi.

A chaque mouvement social, le local PS est placardé (©D.R.).
À chaque mouvement social, le local PS est placardé (©D.R.).

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.