Rouen Manifestation contre l'homoparentalité, à Rouen

Ce mardi 23 octobre, des manifestants de l’association Alliance Vita ont protesté, rue Jeanne d'Arc, à Rouen, contre le mariage et l'adoption pour les homosexuels. Débat.

Mise à jour : 24/10/2012 à 14:06 par La Rédaction

Les manifestants ont mis en scène un jeune portant deux ailes : "maman" et "papa"...
Une centaine de manifestants a mis en scène un jeune portant deux ailes : "maman" et "papa", pour protester contre l'homoparentalité, ce mardi 23 octobre, devant le palais de justice de Rouen... (Photo Catherine Dente)

Le texte, porté par la garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui devait être au menu du Conseil des ministres du 31 octobre, sera finalement dévoilé le 7 novembre. D’ici là, le débat sur le mariage gay fait rage.
Ce mardi 23 octobre, une centaine de manifestants de l’association Alliance Vita a ainsi défilé, rue Jeanne-d’Arc, à Rouen, devant le palais de justice de la ville, pour protester contre ce projet de loi.

Un enfant mis en scène…

Le slogan de la manifestation ? « Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants ! ». Les manifestants avaient mis en scène un jeune portant deux ailes : l’une représente sa mère, l’autre son père.

« Pour trouver son équilibre, de sa naissance à son envol dans la vie, pour construire son identité et grandir dans le meilleur contexte possible, un jeune a besoin de l’une et de l’autre », estime Alexandre Le Ricque, délégué départemental d’Alliance Vita en Seine-Maritime. Cette association a été fondée, fin 1993, au moment des premières lois bioéthiques.
Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, s’emporte : « Alors que le gouvernement fait tout pour exclure l’enfant du débat, il est temps de lui donner la première place ! »

À Rouen, ce mardi, des passants se disaient étonnés d’une telle ferveur. D’autres ont lancé quelques protestations, parfois ironiques, mais la chorégraphie collective n’a pas été perturbée.
75 mobilisations similaires avaient lieu dans toute la France. Certains rassemblements ont été « chahutés », comme à Strasbourg, où plusieurs « mouvements politiques de gauche avaient décidé de perturber la manifestation organisée par l’association proche des milieux catholiques », rapportent les Dernières nouvelles d’Alsace.

« Une avancée » pour LGBT droits de cité

À Rouen, l’antenne de l’association LGBT droits de cité, mouvement citoyen pour l’égalité des droits des lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, et transexuel(le)s, a répliqué dans un communiqué. L’association inscrit son action militante dans la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle en Haute-Normandie. Elle « s’est félicitée de cette avancée du gouvernement », regrettant néanmoins que ce projet soit « a minima », ne reprenant pas « intégralement les engagements du candidat François Hollande. »
En 2011, l’association LGBT droits de cité avait mis en place une plateforme de revendications contre l’homophobie (ensemblecontrelhomophobie.fr) signée par de nombreux élus, notamment haut-normands, aujourd’hui aux plus hautes fonctions de l’État : Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères (ex-président de la Crea, la Communauté d’agglomération de Rouen) ou encore Valérie Fourneyron (ex-maire de Rouen), désormais ministre des Sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative. Mais aussi le sénateur, Thierry Boucaud, les députés Christophe Bouillon et Sandrine Hurel, et les présidents Alain le Vern pour la Région et Didier Marie pour le Département.

Lire aussi :
Tensions en Seine-Maritime autour du mariage gay
Six évêques normands demandent un débat autour du mariage gay
Mariage gay : l’évêque du Havre s’exprime
Le maire du Havre (UMP) accepterait de marier les couples gays
Procréation médicale assistée : une députée s’engage

Galerie photo de la manifestation (crédit : Catherine Dente) :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.