Cherbourg-Octeville Manche. Benoît Arrivé, le premier maire de la ville nouvelle, Cherbourg-en-Cotentin

Benoît Arrivé a été élu maire de la ville nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin, dimanche 3 janvier 2016. Il était auparavant le président de la Communauté urbaine de Cherbourg.

Mise à jour : 05/01/2016 à 18:08 par

Benoît Arrivé a été élu maire de la ville nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin (Manche), dimanche 3 janvier 2016. (Photo @Service communication CUC)
Benoît Arrivé a été élu maire de la ville nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin (Manche), dimanche 3 janvier 2016. (Photo @Service communication CUC)

Se regrouper, pour peser dans la Normandie réunifiée, telle était la volonté des cinq anciennes communes de l’agglomération de Cherbourg (Manche). Cherbourg-Octeville, Équeurdreville-Hainneville, Tourlaville, Querqueville et La Glacerie forment désormais Cherbourg-en-Cotentin avec, à sa tête, Benoît Arrivé, élu maire dimanche 3 janvier 2016 par les conseillers municipaux.

Une victoire écrasante

Lors du premier conseil municipal de Cherbourg-en-Cotentin, trois candidats s’étaient présentés pour le fauteuil de maire : David Margueritte (Les Républicains), Ralph Lejamtel (Front de Gauche) et Benoît Arrivé (Parti socialiste). Le socialiste est arrivé en tête avec 108 voix sur les 136 exprimées. Avant cette date, l’élu était président de la Communauté urbaine de Cherbourg (CUC). Il se chargeait déjà des affaires concernant les cinq villes de l’agglomération. Son élection semblait évidente pour les conseillers, ce qui explique cette victoire écrasante.

Une phase de transition, jusqu’en 2020

La commune nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin se donne quatre ans avant de procéder à de gros changements structurels. Pour le moment, tous les maires des anciennes villes resteront en tant que maires délégués en charge de tel ou tel domaine. Certains s’occuperont du tourisme tandis que d’autres seront chargés des énergies ou de l’urbanisme.

Nous travaillerons en équipe avec les maires des anciennes communes et les 18 adjoints à la mairie. Toutes les mairies seront gardées pour que les habitants profitent de ce service de proximité », annonce Benoît Arrivé.

Les habitants s’habitueront progressivement à leur nouvelle commune. « Nous ne voulions pas isoler des habitants en fermant des mairies. Nous passons de cinq communes à une seule. Bien sûr, il y aura des changements, mais il s’agira d’harmoniser les territoires et non de créer des zones isolées. »

Une vidéo de la ville Cherbourg-en-Cotentin avec Mairies-conseils :

Une baisse des impôts annoncée

Grâce au passage de cinq à une commune, les habitants devraient voir leurs impôts diminuer. « Nous formons, depuis le 1er janvier 2016, une commune de 82 000 habitants. Cela va permettre de baisser les charges financières qui leur incombent  d’ici 2017. Cela n’aurait pas pu être possible si nous avions gardé les cinq villes », insiste Benoît Arrivé.

La communauté urbaine de Cherbourg supprimée

L’ex-président de la CUC rappelle : « Nous travaillons en Communauté d’agglomération depuis 1971, cela n’est pas une révolution de passer à une commune, mais une simple évolution. » Le travail de la CUC sera à la charge de la nouvelle mairie. La Communauté d’agglomération de Cherbourg n’existe plus depuis la création de la ville nouvelle.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.