Loi Travail. En Normandie, plusieurs manifestations... et débordements

Nouvelle journée de mobilisation, jeudi 24 mars 2016, en Normandie contre la loi Travail. À Rouen et au Havre (Seine-Maritime), les dockers se sont joints au mouvement.

Mise à jour : 24/03/2016 à 19:10 par La Rédaction

À Rouen, les agents manifestent sur l'avenue du Mont-Riboudet (photo Facebook)
À Rouen, les agents maritimes et portuaires manifestent sur l'avenue du Mont-Riboudet. (Photo envoyée par un lecteur)

La mobilisation contre la loi Travail, portée par Myriam El Khomri, se poursuit. Jeudi 24 mars 2016, jour de la présentation de la loi en conseil des ministres, étudiants, lycéens et syndicats ont manifesté leur mécontentement dans plusieurs villes de Normandie.
Les agents maritimes et portuaires de Rouen et du Havre (Seine-Maritime), ainsi que les dockers, ont participé au mouvement entraînant d’importantes difficultés de circulation, notamment à Rouen.

> Lire aussi : Carte. Mouvement contre la loi Travail. Des manifestations en Normandie

De nombreux bouchons à Rouen

À Rouen, l’avenue du Mont-Riboudet était bloquée. Les manifestants brûlaient des pneus. Dans la matinée, le trafic était fortement perturbé.

Entre 3 000 et 8 000 manifestants au Havre

Au Havre, les agents ont déposé un préavis de grève pour la journée. Le trafic routier était moins perturbé par la manifestation dans la Cité océane. En revanche, le réseau de transport en commun Lia annonçait des perturbations. Toutes les informations sont disponibles sur le site de Lia.

Les dockers se sont joints à la manifestation au Havre (photo Karine Lebrun).
Les dockers se sont joints à la manifestation au Havre (©Karine Lebrun).

Les lycéens, étudiants, dockers et syndicats étaient dans la rue pour protester contre la loi Travail. La police comptait 3 000 manifestants. Les organisateurs revendiquaient 7 000 à 8 000 manifestants.

Les agents maritimes et portuaires ont brûlé des pneus sur le parking du Grand port maritime du Havre. 2000 dockers du port du Havre ont rejoint la manifestation. Le départ s’est fait depuis l’université.

Importante fumée au Havre, des feux sont allumés par les agents maritimes et portuaires (photo Karine Lebrun)
Importantes fumées au Havre. Les feux sont allumés par les agents maritimes et portuaires. (© Karine Lebrun)

À Caen, entre 1 000 et 1 500 manifestants

La CGT est aussi de la manifestation de Caen (©Lou Benoist)
La CGT est aussi de la manifestation de Caen (©Lou Benoist)

À Caen (Calvados), entre 1 000 et 1 500 personnes, selon la police, des lycéens principalement, manifestaient à partir de 14h dans la ville.

Plusieurs ponts du centre-ville étaient bloqués. La circulation a été perturbée.

Les manifestants de Caen (photo Lou Benoist)
Les manifestants de Caen (photo Lou Benoist)

200 lycéens à Saint-Lô

Les lycéens étaient également mobilisés à Saint-Lô (Manche), où ils étaient près de 200 à marcher vers la mairie, indique Côté Manche. Les explications du mouvement par le porte-parole des lycéens manifestants :

Mobilisation à Elbeuf

À Elbeuf (Seine-Maritime), ils étaient également 200 élèves du lycée Ferdinand-Buisson à se mobiliser, d’après le Journal d’Elbeuf.

Ils sont 200 manifestants à Elbeuf (©Le Journal d'Elbeuf)
Ils sont 200 manifestants à Elbeuf (©Le Journal d'Elbeuf)

Des débordements à Gisors

À Gisors, des débordements auraient émaillés la manifestation des lycéens. Le maire LR, Alexandre Rassaert a dénoncé, via Facebook, « des actes de vandalisme multiples sur la commune ».

Je condamne avec la plus grande fermeté les agissements de quelques lycéens qui, au nom d’une mobilisation sociale, ont…

Posté par Alexandre Rassaert sur jeudi 24 mars 2016

100 manifestants à Forges-les-Eaux

Les lycéens ont également manifesté à Forges-les-Eaux où ils étaient environ une centaine sur un parking où ils ont entassés palettes de bois et pneus.

(©L'Eclaireur - La Dépêche)
(©L'Eclaireur - La Dépêche)

Non loin de là, à Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime), les lycéens ont défilé en ville et envahi un rond-point.

La vidéo du Réveil de Neufchâtel :

Une cinquantaine de manifestants à Alençon

Une cinquantaine se sont rassemblés devant l'hôtel de ville d'Alençon (Orne), jeudi 24 mars 2016, pour protester contre la loi Travail.
Une cinquantaine de personnes se sont rassemblés devant l'hôtel de ville d'Alençon (Orne), jeudi 24 mars 2016, à 17h30, pour protester contre la loi Travail.

Dans l’Orne, à Alençon, une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés devant l’hôtel de ville, à 17h30, place Foch, à l’appel des syndicats CGT, FSU, FO et Solidaires. « C’est pour marquer le coup car le texte passe aujourd’hui en conseil des ministres, précise un syndicaliste de la CGT. Mais nous sommes prêts pour la grande mobilisation du 31 mars. Nous avons distribué des tracts toute la matinée. » Rendez-vous jeudi 31 mars, à 10h30, au rond point du boulevard de Koutiala.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.