Rouen L'Ile Lacroix se cherche une nouvelle jeunesse

Une réunion publique est programmée pour évoquer les futurs aménagements de l'Ile-Lacroix. Si la discussion est ouverte côté mairie, les habitants savent ce qu'il veulent.

Mise à jour : 12/04/2013 à 12:48 par Hervé Pinson

L'avenue Jacques-Chastellain à l'Ile Lacroix (capture d'écran Google Maps)
L'avenue Jacques-Chastellain à l'Ile Lacroix (capture d'écran Google Maps)

« On nous promet toujours tellement de choses et finalement, on voit que peu de projets se concrétisent », disait en novembre 2012 Corinne Leroy, la présidente du Comité des habitants de l’Île Lacroix, dans un article consacré au ras-le-bol des habitants, suite à la fermeture du pont Mathilde à Rouen.

La Ville de Rouen aurait-elle entendu le soupir des 3000 âmes de cet île enclavée et fortement gênée par les problèmes de circulation et d’accès ? Toujours est-il qu’elle organise une réunion publique jeudi 14 avril 2013 à laquelle sont conviés tous les habitants mais aussi les associations, les conseillers de quartiers « ainsi que toute personnalité interne ou externe à l’Île Lacroix susceptible de contribuer à la réflexion collective », indique le communiqué de presse de la Ville.

Des ateliers avec un médiateur

Objectif : lancer un AUP, entendez un Atelier urbain de proximité, pour « concevoir et à mettre en oeuvre un projet global et partagé de revalorisation de l’Île Lacroix à la hauteur des qualités exceptionnelles du site. » Cet AUP verra se mettre en place par la suite des ateliers thématiques animés par un médiateur de l’agence Ville ouverte, spécialisée dans la concertation autour de projets. Y seront développés :

  • l’accessibilité à l’Île Lacroix, notamment par les modes doux,
  • la requalification des espaces publics urbains
  • la revalorisation environnementale et paysagère des vastes espaces verts en amont du pont Mathilde,
  • la place et le développement des activités sportives et du tissu associatif local,
  • la résorption des friches urbaines,
  • la question des équipements publics, des activités économiques et des services de proximité.

Un diagnostic partagé sera réalisé suivi d’un programme d’aménagements qui permettra de lancer un concours de maîtrise d’œuvre urbaine et paysagères. Un espace dédié à été ouvert sur le site internet de la Ville.

« Coupés du monde »

L’Île Lacroix vit depuis plusieurs années dans l’espoir d’obtenir des améliorations dans le quartier.

« On est coupés du monde, on l’a toujours été », estime Gérald Gripon, président du Comité des aînés, des fêtes et défense de la commune libre de l’Île Lacroix. « Depuis que le pont Mathilde est fermé, il faut forcément passer par la rive gauche pour venir ici. C’est assez pénible. Et puis quand il y a un match de hockey, c’est fini, c’est la saturation côté circulation. Il n’y a pas assez de places de stationnement, si bien que les riverains se garent comme ils le peuvent et ont des PV… »

Habitant de l’île depuis 44 ans, Gérald Gripon a aujourd’hui 81 ans et préside le Comité des aînés depuis 31 ans. Il milite depuis longtemps pour de meilleurs accès.

« Il faudrait vraiment un pont supplémentaire. A une époque la question s’est posée et cela n’a pas été retenu. » Et côté équipements : « Un cabinet médical va s’ouvrir mais ce sera a priori plus pour les sportifs. Le médecin généraliste qui se trouvait sur l’île est parti il y a 3 ans. »

Il faudra en tout cas plusieurs années avant de voir les effets de cette réflexion qui ne fait que démarrer. En attendant, les habitants devront encore prendre leur mal en patience.

  • Pratique :
    Réunion publique jeudi 11 avril à 18 h 30 au centre Ile des loisirs. Ouverte à tous.