Rouen Le cinéma UGC de Saint-Sever, à Rouen, c'est fini ! Place à Kinépolis

Le cinéma du centre commercial Saint-Sever, à Rouen, change d'exploitant à compter du mercredi 13 janvier 2016. Le groupe belge, Kinépolis, prend la succession de l'UGC Ciné Cité.

Mise à jour : 13/01/2016 à 10:02 par Thierry Chion

L'UGC ciné cité Saint-Sever a baissé son rideau lundi 11 janvier 2016. (Photo Catherine Dente)
L'UGC Ciné Cité Saint-Sever de Rouen (Seine-Maritime) a baissé son rideau, lundi 11 janvier 2016. (Photo : Catherine Dente)

Lundi 11 janvier 2016, le cinéma UGC Ciné Cité du centre Saint-Sever, à Rouen (Seine-Maritime), a fermé ses portes… pour changer d’exploitant. C’est le groupe belge, Kinépolis, qui prend la suite à compter du mercredi 13 janvier 2016.
Suite à une renégociation du bail qui n’a pas abouti dans le sens désiré par l’enseigne UGC - qui comptabilisait plus de 400 000 entrées par an -, le cinéma de la rive gauche a changé de main. Après de nombreuses craintes, il semblerait que tout le personnel de l’UGC soit repris. Si le cinéma fort de 14 salles et 2500 places assises va se relooker (changement d’enseignes effectué en façade du centre commercial, accueil…) aux couleurs du nouvel exploitant, les séances reprennent rapidement, histoire de ne pas priver les usagers trop longtemps.

Kinépolis est une société belge d’exploitation de salles de cinéma en Europe. Fondée en 1997, elle est  déjà présente sur de nombreux sites en France : Lomme, Longwy, Mulhouse, Nancy, Nîmes, Saint-Julien-lès-Metz, région lyonnaise et Thionville. Rouen est sa dixième implantation française et première en Normandie.
À l’affiche cette semaine, au nouveau cinéma Kinépolis de Rouen : L’héritage de Rocky, Carol, Joy, Les 8 salopards, Star wars épisode VII, The Big short

> Lire aussi. En vidéos. Au cinéma, ces films à voir d’ici l’été 2016. Nos coups de cœur

  • Infos pratiques :
    Cinéma Kinépolis, centre commercial Saint-Sever, Rive gauche, à Ruuen.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.