La Seine-Maritime prisée par les travailleurs parisiens

Selon une récente étude de l'Insee, la Seine-Maritime fait partie des départements les plus prisés par les travailleurs franciliens, en quête d'un peu de tranquillité. Détails.

Dernière mise à jour : 08/12/2012 à 18:03

Le TER peut vite devenir le meilleur ami du "navetteur". (CC BY NC ND by CARO)
Le TER peut vite devenir le meilleur ami du "navetteur". (CC BY NC ND by CARO)

Ce sont des travailleurs qui ne comptent plus le temps passé dans les transports ou dans les bouchons sur les routes reliant la Normandie à la capitale. La plupart du temps, ce sont des couche-tard, mais surtout des inconditionnels lève-tôt… Eux, ce sont les travailleurs parisiens qui résident en Seine-Maritime ou les Seinomarins qui vont travailler en Île-de-France tous les matins. L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) les appelle « les navetteurs ».
L’Institut national en dénombre 36 000 en Haute-Normandie. Ces derniers se rendent principalement à Paris (9 900) mais aussi à Mantes-la-Jolie (1 460) ou encore à Poissy (850).

Localisation des navetteurs : zone d'emploi de résidence, zone d'emploi de travail. (Insee)
Localisation des navetteurs : zone d'emploi de résidence, zone d'emploi de travail. (Insee)

« Parmi l’ensemble des navettes entre communes, six réalisent des flux supérieurs à 200 actifs. Ces déplacements principaux proviennent de Rouen, Vernon, Évreux, du Havre et de Gisors. Les liaisons Rouen-Paris (1 000 actifs) et Vernon-Paris (800) sont les plus fréquentes. Un peu plus de la moitié des navetteurs rouennais et havrais travaillent à Paris même », précise l’institut.

Il est vrai que l’on retrouve parfois quelques habitudes parisiennes à Rouen…
De nombreux Parisiens n’hésitent pas à quitter une capitale trop encombrée pour venir flâner en Seine-Maritime, mais si les bouchons rouennais, depuis l’accident du Pont Mathilde, le 29 octobre, ont parfois des airs de périph’.
D’autres, originaires de Seine-Maritime, se rendent également chaque jour en Île-de-France pour profiter des atouts d’une des régions les plus attractives de France.

Consulter l’intégralité de l’étude.

  • Vous êtes parisien(ne) d’origine, installé(e) en Seine-Maritime ?
    Vous habitez en Seine-Maritime et prenez la route tous les matins pour rejoindre l’Île de France ? Votre avis nous intéresse ! Comment organisez-vous vos journées ou encore le budget que cela engendre ?
  1. Sikhs
    12 déc 2012 21:22
    En 2013, le pass Navigo Ile de France sera à 65 euros... Prix de l'abonnement mensuel SNCF Paris-Rouen : plus de 300 euros, cherchez l'erreur. De la tranquillité certes mais les navetteurs sont de véritables vaches à lait pour la sncf, pour un service et un confort déplorables, 1h30 passées dans les nouveaux trains sont un véritable supplice pour le dos, les jambes et le postérieur... #jdcjdr
  2. Didier
    11 déc 2012 11:47
    La photo d'illustration est peut-être mal choisie, il n'y a que 2 personnes dans la rame...
    Ça fait pas trop... "affluence"... :-)