Le Havre La ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, en visite au Havre

La ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, est attendue au Havre, lundi 22 février 2016, dans une école élémentaire, pour découvrir un nouveau dispositif de lecture.

Mise à jour : 22/02/2016 à 09:30 par Karine Lebrun

La ministre de l'éducation, en pleine polémique sur la réforme de l'orthographe, vient évoquer l'apprentissage de la lecture au Havre (©Benjamin Geminel).
La ministre de l'Éducation, en pleine polémique sur la réforme de l'orthographe, vient évoquer l'apprentissage de la lecture, au Havre (Seine-Maritime). (©Benjamin Geminel).

Alors que la polémique sur la réforme de l’orthographe enfle, la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, annonce sa visite au Havre (Seine-Maritime), lundi 22 février 2016. La ministre doit aller à la rencontre de l’équipe pédagogique de l’école élémentaire Valmy,  un établissement classé en réseau d’éducation prioritaire, dans le quartier de l’Eure. Elle évoquera l’apprentissage du français.

> Lire aussi : Réforme de l’orthographe. Ce qui va vraiment changer dans les manuels scolaires

Découverte de la Machine à lire

Sera présenté, à cette occasion, à la ministre, le dispositif « Machine à lire », expérimenté depuis mars 2014 dans certaines écoles du Havre et élaboré par l’universitaire linguiste, Alain Bentolila, pour lutter contre l’illetrisme. La machine à lire ?

Ce dispositif est une application sur tablette destinée à améliorer les capacités de lecture des enfants, leur endurance et donc leur niveau en française », décrivent les services de la préfecture de Seine-Maritime.

Najat Vallaud-Belkacem pourra apprécier ce dispositif dans des conditions réelles. Alain Bentolila animera un atelier de compréhension de texte avec les enfants d’une classe de CE2 de l’école Valmy. À midi, à l’Hôtel-de-Ville, la ministre assistera à la signature de la convention relative au dispositif « La machine à lire » contractualisée entre la Ville du Havre, l’Université Paris-Descartes, et la fondation SNCF, avant de déjeuner avec les directrices et directeurs d’école du premier degré de la Ville du Havre.

> Lire aussi : Une application sur tablette pour lutter contre l’illettrisme bientôt testée au Havre

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.