Dieppe Nouvelle Alpine de Renault. Elle sera fabriquée en Normandie. Les images

La renaissance de la légendaire Alpine est en marche. La future voiture de sport a été dévoilée mardi 16 février 2016 à Monaco. Elle sera produite à Dieppe, en Seine-Maritime.

Mise à jour : 16/02/2016 à 19:07 par La Rédaction

Renault a officiellement relancé, mardi 16 février 2016, sa marque de voitures de sport Alpine.
Renault a officiellement relancé, mardi 16 février 2016, sa marque de voitures de sport Alpine.

C’est à Monaco que Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan, a choisi d’officialiser le retour de la légendaire Alpine : la « berlinette du XXIe siècle ». Une renaissance pour l’Alpine, née en 1955, qui sera fabriquée dans l’usine historique de Dieppe (Seine-Maritime), à raison de 3 000 unités par un, avec « un pic autour de 5 000 au moment du lancement ».

Le moteur sera un 4-cylindres turbo mis au point par les ingénieurs de Renault Sport. Installé en position centrale arrière, ce bloc est couplé à une boîte robotisée avec palettes au volant. Il permet à l’Alpine Vision de passer de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes.

Un style légendaire, un design moderne

> À lire aussi : Fabriquée à Dieppe, voici la future Renault Alpine dévoilée aux 24 Heures du Mans

Ne pas renier le style Alpine, tout en présentant un modèle aux allures et au design modernes pour séduire les futurs acquéreurs, c’est un peu le défi de Renault, qui a joué « la carte de l’élégance et du luxe à la française, avec un style moins italien que l’Alfa 4c et une plus grande agilité à faible vitesse que la Porsche Cayman, deux grandes références face auxquelles il tentera de se distinguer ».

30 à 35 000 euros l’unité

En 2015, un avant-goût de la future Alpine avait été proposé par Renault. Depuis 2014, Renault travaille « en solo pour faire renaître Alpine, après l’échec de la collaboration avec l’écurie britannique Caterham, qui devait diminuer les coûts de production ».

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

L’essentiel. Renault a officiellement relancé, mardi 16 février 2016, sa marque de voitures de sport Alpine avec un « concept-car », la Vision, dont la version de série attendue en 2017 sera « très proche », a affirmé le PDG du groupe français, Carlos Ghosn. « Légèreté, agilité, sensualité et attention portée aux détails » : la future Alpine, qui sera construite dans l’usine historique de Dieppe (Seine-Maritime), « respectera l’héritage » de la marque mais sera «complètement moderne », a affirmé Carlos Ghosn, lors d’une conférence de presse à Monaco. Le prototype Alpine Vision reprend, en plus abouties, les lignes du concept Alpine Célébration qui avait fait tourner les têtes aux 24 Heures du Mans en juin 2015, une interprétation de la Berlinette A 110 des années 1960-1970. On en retrouve en particulier la silhouette râblée, la face avant à quatre phares et la surface vitrée caractéristiques.

L’Alpine Vision est très proche, très proche de la voiture de série qui sera dévoilée d’ici à la fin de l’année, et arrivera dans les concessions en 2017 », a promis le patron de Renault, lors de cette présentation en anglais. Selon Carlos Ghosn, cette voiture de sport sera basée « sur un châssis léger développé par Renault Sport et accélérera de zéro à 100 km/h en moins de 4,5 secondes », soit mieux qu’une Porsche 911 Carrera.

Renault réveille ainsi une marque mythique, fondée en 1955, tombée dans son escarcelle en 1973 mais qui avait été mise en sommeil il y a 21 ans. « Bien qu’aucune Alpine ne soit sortie des chaînes depuis 1995, Alpine représente toujours le rêve de la gloire en course, la performance et la passion pour des passionnés dans le monde entier », a argumenté Carlos Ghosn. Les futures Alpine seront vendues d’abord en Europe, puis en dehors du continent à terme, a assuré le PDG, qui a dit voir en Alpine « une opportunité stratégique pour le groupe Renault », une façon évidente d’entrer sur le marché des voitures de sport “premium” et d’aller chercher de nouveaux clients.

> Plus d’infos, ici : À Dieppe, 600 millions d’euros pour relancer la production de la célèbre Alpine

La commercialisation de l’Alpine, version XXIe siècle devrait donc débuter courant 2017. Elle sera « légère et sportive » et reprendra « l’architecture à moteur arrière et à propulsion, gage d’une plus grande sportivité », décrivent les spécialistes.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.