Rouen La compagnie Catherine Delattres joue Ionesco, à Rouen

La manifestation "Un soir à l’Aître" vous invite à découvrir, du 3 au 13 juillet 2015, à Rouen, "La cantatrice chauve", d’Eugène Ionesco. Mise en scène signée Catherine Delattres.

Mise à jour : 01/07/2015 à 18:09 par La Rédaction

Du 3 au 13 juillet 2015, la Compagnie Catherine Delattres joue la Cantatrice chauve. (Photo D.R.)
Du 3 au 13 juillet 2015, la Compagnie Catherine Delattres joue la Cantatrice chauve. (Photo D.R.)

La compagnie Catherine Delattres présente La cantatrice chauve, d’Ionesco, dans le cadre de la manifestation organisée par la ville de Rouen (Seine-Maritime), Un soir à l’Aître, du 3 au 13 juillet 2015.

Une pièce est plusieurs choses à la fois

J’ai écrit là une pièce comique alors que le sentiment initial n’était pas un sentiment comique, révèle Ionesco. Plusieurs choses se sont greffées sur ce point de départ : le sentiment de l’étrangeté du monde, les gens parlant une langue qui me devenait inconnue, les notions se vidant de leur contenu, les gestes dévêtus de leur signification et aussi une parodie du théâtre, une critique des clichés de la conversation. Au fond, il en va toujours de même. Une pièce n’est pas ceci ou cela. Elle est plusieurs choses à la fois, elle est et ceci et cela »

Ionesco, né en 1909, de mère française et de père roumain, fit sa première expérience théâtrale au Jardin du Luxembourg à Paris devant Guignol. Sa première passion fut le cinéma tout en enseignant le français. À 41 ans, il donne une première représentation de La cantatrice chauve. Elle n’eut que peu de succès. Aujourd’hui, le public la plébiscite pour son absurdité. C’est un succès international car « il existe un besoin humain du rire spontané et libérateur », indiquait Ionesco.

Une ressemblance avec Feydeau

En 2008, j’avais mis en scène Chat en poche, rappelle Catherine Delattres, une pièce du jeune Feydeau où déjà éclate son goût pour le déraisonnable et le jeu gratuit. Ionesco voyait une grande ressemblance entre son théâtre et celui de Feydeau : même jubilation devant des personnages égarés dans une farce qui les dépasse, même goût de l’irrationnel et de l’extravagant. A l’automne 2009, j’ai commencé à mettre en scène La cantatrice chauve, la première pièce de Ionesco, son anti-pièce divisée en onze scènes. J’ai eu envie de travailler une fois encore sur le non-sens et la dérision avec cette œuvre-phare qui ne cesse d’échapper à toute définition : drame burlesque ? Farce métaphysique ? Tragédie du langage ? »

Catherine Delattres est comédienne de formation. Elle a assuré de nombreuses fonctions pédagogiques, notamment au Théâtre des 2 rives de Rouen et à la Maison de la culture du Havre. Avec succès, elle a réalisé la mise en scène d’opéras comiques et d’œuvres lyriques en collaboration avec l’Atelier lyrique de Haute-Normandie. Elle a fondé sa propre compagnie à Rouen en 1990.
Distribution de La cantatrice chauve : Bernard Cherboeuf, Sophie Caritté, J.François Levistre, Gaëlle Bidault, Gwen Buhot et Nicolas Dégremont.

De notre correspondant
André Morelle

  • Infos pratiques :
    La cantatrice chauve d’Eugène Ionesco, à l’Aître Saint-Maclou,  186 rue Martainville, à Rouen
    Représentations en plein air du 3 au 13 juillet 2015, à 21h. Relâche le jeudi 9 juillet 2015
    Réservations au 02 35 98 12 34
    Tarif : de 6 à 16 euros

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.