Cherbourg-Octeville L'épidémie de grippe s'installe en Normandie, région la plus touchée en France

Toutes les régions françaises sont touchées par la grippe, dépassant leur seuil épidémique régional. En Normandie, la Manche et la Seine-Maritime sont particulièrement concernées.

Mise à jour : 04/02/2016 à 19:20 par Solène Bertrand

(Capture d'écran. Irsan)
La Manche et la Seine-Maritime, les deux départements normands les plus touchés par l'épidémie de grippe (Capture d'écran. Irsan)

La cartographie de la grippe établie par l’Irsan est formelle : toutes les régions françaises sont dans le rouge ; elles ont dépassé, depuis le jeudi 28 janvier 2016, leur seuil épidémique. Au cours de la période allant du jeudi 28 janvier 2016 au mercredi 3 février 2016, l’Irsan (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé) estime que la grippe a touché 216 848 nouvelles personnes en France métropolitaine, soit + 64,41 % par rapport à la semaine précédente (131 893). En Normandie, la Manche et la Seine-Maritime sont fortement touchées : les taux d’incidence *  les plus élevés ayant été enregistrés à Cherbourg  (Manche), 475 cas pour 100 000 habitants, et Rouen (Seine-Maritime), 446 cas pour 100 000 habitants.

> Lire aussi : La grippe débarque en Normandie. Elle arrive par l’ouest

La Normandie : la région la plus touchée par l’épidémie

Aucun doute : la grippe déferle sur toute la France et la Normandie ne fait pas exception. Avec 216 848 nouvelles personnes touchées et une incidence hebdomadaire de 327 cas pour 100 000 habitants, le virus s’installe sur l’Hexagone. « La valeur de l’incidence, forte pour cette semaine, est supérieure au seuil de détection de 122 cas pour 100 000 habitants », souligne l’Irsan. Sur les sept derniers jours, la Normandie est la région la plus touchée par l’épidémie, avec 497 cas pour 100 000 habitants déclarés le jeudi 4 février 2016. La Manche et la Seine-Maritime sont dans le Top 5 des départements les plus touchés. Les taux d’incidence les plus élevés ayant été enregistrés à Cherbourg (475 cas pour 100 000 habitants) et Rouen (446) et Caen (347). Dans la semaine du 25 au 31 janvier, 2 233 passages aux urgences pour grippe dont 110 hospitalisations ont été enregistrés, 9% de syndromes grippaux parmi les actes de SOS médecins ont été observés, selon le bulletin épidémiologique de l’Institut de veille sanitaire (InVS). 64% des virus grippaux de type B ont été détectés en médecine ambulatoire et 55 cas graves admis en réanimation dont 8 décès.

Les précautions

La vaccination reste d’actualité, en particulier pour les personnes âgées, les femmes enceintes, les patients porteurs de pathologies chroniques, rappelle l’Irsan. Des mesures de prévention simples peuvent limiter la transmission interhumaine.

  • Pour le patient grippé :
    Utiliser des mouchoirs à usage unique
    Porter un masque en présence d’autres personnes
    Se laver les mains fréquemment
  • Pour l’entourage :
    Éviter les contacts avec le patient
    Se laver les mains fréquemment

*Définition Insee du taux d’incidence : en épidémiologie, le taux d’incidence rapporte le nombre de nouveaux cas d’une pathologie observés pendant une période donnée – population incidente – à la population dont sont issus les cas (pendant cette même période) – population cible -. Il est un des critères les plus importants pour évaluer la fréquence et la vitesse d’apparition d’une pathologie.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.